Hongrie : l'Open Society de Soros envisage de quitter Budapest suite au plébiscite électoral d'Orban

Hongrie : l'Open Society de Soros envisage de quitter Budapest suite au plébiscite électoral d'Orban© JORGE SILVA Source: Reuters
George Soros

Selon un journal autrichien, l'ONG du milliardaire George Soros, se trouvant dans le viseur du récent vainqueur des législatives, le Premier ministre Viktor Orban, pourrait fermer ses bureaux hongrois pour les relocaliser à Berlin ou à Vienne.

Le récent triomphe de Viktor Orban aux élections législatives hongroise pourrait bien avoir scellé le sort de la fondation Open Society (OSF) dans le pays.

Selon le journal autrichien Die Presse, l'ONG dirigée par le milliardaire américano-hongrois George Soros, pourrait fermer ses bureaux de Budapest d'ici fin août pour les relocaliser à Berlin ou à Vienne, en raison de l'«hostilité politique» à son égard. Dans un communiqué de presse publié le 19 avril, l'OSF n'a pas directement confirmé l'information mais a reconnu «considérer différentes options» en raison d'un projet de loi qui «restreindrait considérablement les activités de la société civile en Hongrie». Même si elle devait battre en retraite, l'OSF a assuré qu'elle avait l'intention de «poursuivre son travail dans le pays».

Le Premier ministre conservateur Viktor Orban accuse George Soros de promouvoir un plan d'immigration massive en Europe, principalement en provenance de pays musulmans, dans le but de détruire les valeurs européennes et de favoriser un agenda mondialiste. Peu de temps avant les élections, son parti Fidesz a présenté un projet de loi, baptisé «Stop Soros Act», qui vise les ONG qui «organisent l'immigration clandestine» et défendent les droits des migrants par d'autres moyens.

Selon ce projet de loi qui devrait être voté sous peu, les ONG concernées feront l'objet d'une taxe de 25% sur leurs financements étrangers, dont le produit sera affecté à la défense des frontières.

Lire aussi : La Hongrie entend taxer les ONG accusées de faciliter l'immigration

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»