Trump convaincu par Macron de rester en Syrie ? La Maison Blanche ne semble guère de cet avis

- Avec AFP

Trump convaincu par Macron de rester en Syrie ? La Maison Blanche ne semble guère de cet avis© Kevin Lamarque Source: Reuters
Emmanuel Macron et Donald Trump à New York le 18 septembre 2017

Lors de son interview télévisée du 15 avril, le président français a assuré avoir convaincu son homologue américain de maintenir des troupes en Syrie. Or, selon la Maison Blanche, le retour «dès que possible» de ces forces est toujours au programme.

L'Elysée recadré par la Maison Blanche ? «La mission américaine n'a pas changé. Le président a dit clairement qu'il veut que les forces américaines rentrent dès que possible», a fait savoir dans un communiqué la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders. La publication de ce communiqué est intervenue quelques heures après que le président français Emmanuel Macron a affirmé, lors de son interview télévisée du 15 avril, que la France avait «convaincu» Donald Trump de maintenir les troupes américaines en Syrie.

La Maison Blanche a en outre déclaré que la nature de la mission des forces américaines en Syrie était d'«écraser complètement» l'Etat islamique et de «créer les conditions qui empêcheront son retour». «En outre, nous attendons de nos alliés régionaux et de nos partenaires qu'ils prennent plus de responsabilités, aussi bien militairement que financièrement, pour sécuriser la région», a ajouté la présidence américaine, au lendemain de frappes américaines, françaises et russes en Syrie sans mandat onusien.

Lors de son interview télévisée par Edwy Plenel et Jean-Jacques Bourdin, Emmanuel Macron a déclaré : «Il y a 10 jours, le président Trump disait : les Etats-Unis d'Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie, nous l'avons convaincu, nous l'avons convaincu qu'il était nécessaire d'y rester [...], je vous rassure, nous l'avons convaincu qu'il fallait rester dans la durée».

Le 29 mars, le président américain avait publiquement déclaré que Washington allait se «désengager de Syrie très vite», laissant «d'autres s'en occuper». Mais, peu de temps après cette déclaration présidentielle, le département d'Etat des Etats-Unis avait fait savoir qu'il ignorait tout d'un éventuel plan de retrait des troupes américaines en Syrie – dont le nombre total est d'au moins 500 hommes, selon les chiffres officiels du Pentagone de novembre 2017.

Lire aussi : Bourde ou lapsus ? Un haut gradé américain ne sait plus s'il y a 4 000 soldats US en Syrie... ou 500

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter