Theresa May : «Les frappes sur la Syrie sont justes et légales»

Theresa May : «Les frappes sur la Syrie sont justes et légales»© DANIEL LEAL-OLIVAS Source: AFP
Le Premier ministre britannique Theresa May le 21 mars 2018 à Londres. (image d'illustration)

Theresa May a estimé ce 14 avril que les frappes occidentales sur la Syrie étaient «justes et légales», affirmant que «le Royaume-uni, la France et les Etats-Unis envoyaient un message clair» contre les armes chimiques.

Le Premier ministre britannique Theresa May s'est dite ce 14 avril «confiante de la réussite des frappes de missile contre la Syrie», selon des propos rapportés par Reuters, affirmant que «le Royaume-uni, la France et les Etats-Unis envoyaient un message clair» contre les armes chimiques. 

«Nous sommes certains que le régime syrien est responsable de l'attaque chimique sur Douma», a-t-elle ajouté. Selon elle, les autorité syriennes «ont des dépôts d'armes chimiques et continuent de fabriquer de telles armes».

Il ne s'agissait pas d'interférer dans la guerre civile

Des «sources fiables de renseignement» montrent que l'armée syrienne «a orchestré ce qui ressemble à une attaque avec de l'utilisation de chlore à Douma», le 7 avril, a-t-elle estimé, ajoutant qu'aucun autre groupe que l'armée syrienne ne pouvait en être l'auteur.

«Il ne s'agissait pas d'interférer dans la guerre civile, cela ne visait pas un changement de régime. Il s'agissait d'une frappe limitée, ciblée, et efficace avec des limites claires.», a encore fait savoir la dirigeante conservatrice, pointant une action «juste et légale» qui a «considérablement détérioré la capacité du régime syrien à utiliser des armes chimiques». Bachar el-Assad «ne doit pas douter de notre volonté», a continué Theresa May. Elle s'exprimera devant le Parlement britannique ce 16 avril.

Lire aussi : Comment le monde réagit-il aux frappes occidentales sur la Syrie ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.