Téhéran ne veut pas que Paris se fasse influencer par Riyad sur l'accord sur le nucléaire

Téhéran ne veut pas que Paris se fasse influencer par Riyad sur l'accord sur le nucléaire© YOAN VALAT / POOL Source: AFP
Le président français Emmanuel Macron et le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane lors de la visite de ce dernier à Paris, le 10 avril 2018

Inquiet d'un rapprochement entre Paris et Riyad, l'Iran a enjoint la France à ne pas subir l'influence de «l'aventureux» prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane et maintienne sa position sur l'accord sur le nucléaire signé avec Téhéran.

«En tant que signataire de l'accord, la France devrait éviter de se faire influencer par l'aventureux [Mohammed ben] Salmane et éviter d'écouter les – fausses – affirmations répétées par Riyad contre l'accord», a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, cité par l'agence de presse Tasnim.

Téhéran s'inquiète de la volonté de Paris de vouloir nouer un «partenariat stratégique» avec l'Arabie saoudite, pour lequel Riyad pourrait mettre dans la balance l'accord sur le nucléaire iranien. Signé en 2015, cet accord a jusqu'à présent été défendu par la France, et ce malgré les fortes réserves émises par Donald Trump qui menace d'en faire sortir les Etats-Unis.

Si, lors de la visite du prince héritier saoudien à Paris le 10 avril 2018, Emmanuel Macron avait déclaré penser nécessaire de limiter l'influence de l'Iran, il avait toutefois réitéré sa position concernant l'accord, soutenant qu'il ne comptait pas revenir dessus.

Une sortie contre laquelle Mohammed ben Salmane avait eu des mots très durs. «J'espère que le président [français] ne m'en voudra de ce que je vais dire, mais nous ne voulons pas répéter l'accord passé en 1938 qui a mené à la deuxième guerre mondiale», avait répliqué le dirigeant saoudien, dans une référence claire aux accords de Munich, signés entre le Royaume-Uni, la France, l'Italie et l'Allemagne nazie.

Lire aussi : «Le programme de défense iranien ne concerne pas la France», avertit un haut responsable iranien

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»