Selon Trump, l'Arabie saoudite devrait payer pour que l'armée américaine reste en Syrie

Selon Trump, l'Arabie saoudite devrait payer pour que l'armée américaine reste en Syrie© Olivier Douliery Source: AFP
Le président américain Donald Trump le 3 avril 2018 à Washington.

Lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche le 3 avril, le président américain Donald Trump a fait savoir qu'il envisageait de faire payer l'Arabie saoudite si la monarchie souhaitait que des troupes américaines restent en Syrie.

Le président américain Donald Trump a déclaré ce 3 avril que l'Arabie saoudite devrait payer si elle veut maintenir la présence américaine en Syrie.

«Nous avons presque terminé cette tâche [de vaincre Daesh] et nous allons prendre une décision très rapidement, en coordination avec les autres dans la région, quant à ce que nous ferons», a déclaré le président américain lors d'une conférence de presse commune à la Maison Blanche avec les dirigeants de trois pays baltes. «L'Arabie saoudite est très intéressée par notre décision et j'ai dit : "Eh bien, vous savez, si vous voulez que l'on reste, peut-être que vous allez devoir payer"», a-t-il ajouté.

«Pensez-y, sept trillions de dollars sur une période de 17 ans et nous n'avons rien, rien sauf la mort et la destruction, c'est horrible, il est temps, il est temps», a-t-il encore martelé, poursuivant : «Nous avons eu beaucoup de succès contre Daesh, nous aurons du succès sur le plan militaire, mais il est parfois temps de rentrer chez nous et nous y pensons très sérieusement.»

Donald Trump s'était entretenu la veille avec le roi d'Arabie saoudite Salmane bin Abdulaziz Al Saud au téléphone pour discuter d'une série de questions régionales, y compris d'un plan de paix entre Israéliens et Palestiniens et des opportunités pour renforcer le partenariat stratégique américano-saoudien.

«Nous faisons beaucoup de choses dans ce pays, nous le faisons pour beaucoup de raisons, mais c'est très coûteux pour notre pays, et cela aide beaucoup d'autres pays, beaucoup plus que cela ne nous aide», avait encore confié Donald Trump lors d'un événement dans l'Ohio la semaine dernière.

Lire aussi : Vladimir Poutine : «L'Etat islamique en Syrie a été vaincu»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter