Israël : heurts entre la police et des juifs ultra-orthodoxes qui refusent le service militaire

Israël : heurts entre la police et des juifs ultra-orthodoxes qui refusent le service militaire © Ahmad Gharabli Source: AFP
Des manifestants haredi font face à la police à Bnei Brak, le 12 mars

«Nous préférons mourir et ne pas être enrôlés» : pour marquer leur opposition au service militaire obligatoire en Israël, des juifs ultra-orthodoxes ont bloqué une route, avant d'être délogés de force par la police, près de Tel Aviv.

Des heurts ont éclaté le 12 mars entre la police et des membres de communautés haredi, des juifs ultra-orthodoxe, dans la ville israélienne de Bnei Brak, à quelques kilomètres de Tel Aviv.

Israël : heurts entre la police et des juifs ultra-orthodoxes qui refusent le service militaire © Ahmad Gharabli Source: AFP

Les manifestants ont procédé à un sit-in, bloquant une artère de la ville, afin de protester contre le service militaire qui est obligatoire en Israël avant d'être délogés par la police. «Nous préférons mourir et ne pas être enrôlés, nous irons en prison avec joie», ont ainsi scandé les manifestants, brandissant des pancartes réclamant l'arrêt de «l'oppression de la minorité religieuse» qui est la leure.

Auteur: RT France

Cités par l'AFP, les organisateurs du rassemblement ont fait part de la détermination des Haredi à se battre contre un décret de la Cour suprême. Cette dernière a en effet annulé un texte législatif exemptant du service militaire obligatoire les étudiants des écoles talmudiques alors que les manifestants estiment que l'armée israélienne mène à «la ruine spirituelle».

Un compromis provisoire, qui ne les satisfait pas, a été trouvé le 12 mars entre les leaders des partis ultra-orthodoxes à la Knesset et le gouvernement : une loi d'exemption devrait ains être prochainement présentée au Parlement.

Lire aussi : La police utilise des canons à eau sur des manifestants juifs ultra-orthodoxes à Jérusalem (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter