Crimée et Côte d’Azur, terres jumelles ?

Ramil SitdikovSource: RIA NOVOSTI
Ramil Sitdikov

Lors de la conférence de presse au retour de Crimée, le chef de la délégation des parlementaires français Thierry Mariani a comparé la péninsule à «une ville du sud de la France».

«Je pense que même si une visite de deux jours, ça ne permet pas de connaitre la situation, ça permet d’avoir un sentiment et d’avoir une appréciation sur une situation», c’est de cette façon que le député «Les Républicains» Thierry Mariani a qualifié la visite des dix membres de l’Assemblée nationale et du Sénat en Crimée.

L’homme politique français ne veut pas pour autant enjoliver la situation : «nous ne prétendons pas que tout est merveilleux». Il a toutefois souligné qu’on «n’a pas vu de forces militaires partout» et, mieux que ça, on a vu des gens qui «dans leur écrasante majorité sont heureux d’être revenus en Russie». En général, la situation lui a parue semblable à celle «qu’on verrait dans une ville du sud de la France», région d’origine de l’ancien député du Vaucluse.

Le sénateur de Paris et représentant du parlement français au Conseil de l’Europe Yves Pozzo di Borgo est du même avis. Lors de leur mission, ce dernier a twitté une quantité de photos de paysages de Crimée en les comparant à la Côte d'Azur. 

Les parlementaires français se retrouvent être la première délégation d’un pays de l’Union Européenne d’un tel niveau à venir en Crimée après le rattachement de la péninsule à la Russie en mars 2014. 

En savoir plus : Thierry Mariani en visite en Crimée, «La position du quai d’Orsay n’est pas la nôtre»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales