Poutine propose aux internautes de choisir le nom du nouveau drone russe : fausse bonne idée ?

Poutine propose aux internautes de choisir le nom du nouveau drone russe : fausse bonne idée ?© Pool Source: Reuters
Vladimir Poutine. Image d'archive

La Russie, par la voie de Vladimir Poutine, appelle les citoyens à choisir un nom pour un nouveau drone sous-marin. Un pari risqué ? La Grande-Bretagne avait déjà tenté l'expérience qui s'était soldée par... une suggestion pour le moins loufoque.

Le 1er mars, au cours d'une conférence annuelle dans laquelle il dressait les grandes lignes de son action future, Vladimir Poutine a confié que le nom du nouveau drone nucléaire sous-marin, développé par la Russie et qu'il présentait, n'avait pas été trouvé. «L'appellation pour l'instant choisie pour ces types de système d'armes stratégiques de la Russie», a-t-il commencé avant de s'arrêter et de concéder, dans un sourire : «Nous n'avons pas encore choisi donc si vous avez des suggestions, vous pouvez les envoyer sur le site du ministère de la Défense.»

Et effectivement, sur le site officiel du ministère, une plateforme dédiée a été créée pour permettre aux internautes de soumettre leur proposition. D'autres systèmes d'armements font également l'objet d'une consultation sur la page.

Dans le même temps, un journaliste anglais a annoncé la nouvelle sur Twitter, inspirant les internautes qui ont rapidement proposé leurs suggestions, souvent loufoques, dans la langue de Shakespeare.

«Trumpy McTrumpface», a proposé un internaute en référence au nom du président américain.

Un autre a proposé un mélange entre la bombe nucléaire et... Star Wars : «Nuke Skywalker».

«Commodorski 64», a également été proposé, en référence à l'un des premiers ordinateurs personnels à succès, le Commodore 64.

Demander l'avis des internautes : une mauvaise idée ?

En 2016, la Grande-Bretagne avait procédé de la même manière pour nommer l'un de ses bateaux, voué à faire des explorations sur le réchauffement climatique et la fonte des glaces. Soumis au plébiscite, c'est le nom loufoque de «Boaty McBoatface» (que l'on pourrait traduire littéralement par Bateau Tronchedebateau, une blague traditionnelle chez les enfants britanniques) qui en est ressorti vainqueur. Une signature qui n'a pas plu à l'organisme, organisateur du jeu, qui a finalement décidé lui-même du nom du bateau, sans tenir compte de l'avis des interrogés.

Lire aussi : Drones sous-marins, missiles : quelles sont les armes dernier cri dévoilées par Poutine ? (VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»