Polémique en Allemagne : un réfugié syrien polygame et sans travail remercie «Maman Merkel»

Polémique en Allemagne : un réfugié syrien polygame et sans travail remercie «Maman Merkel»© Swen Pfoertner / dpa Source: AFP
Une famille de réfugiés syriens arrivant au centre d'accueil de Friedland, près de Göttingen , en Allemagne, en avril 2016 (illustration)

L'interview d'un réfugié syrien par les journalistes allemands de Spiegel TV a fait grand bruit en Allemagne. L'homme bénéficie d'aides sociales sans travailler, suit la charia et vit avec deux épouses. Or, la polygamie est interdite dans le pays.

Une famille installée en Allemagne a donné lieu à de vives discussions ces derniers jours sur les réseaux sociaux : un réfugié syrien du nom d'Ahmad A., âgé de 32 ans, vit avec deux femmes et six enfants dans l'arrondissement de Pinneberg du Land de Schleswig-Holstein, dans le nord de l'Allemagne.

Pour un documentaire diffusé sur Spiegel TV le 18 février, Ahmad A. a présenté sa famille, son lieu de vie et sa situation.

Si la polygamie est interdite en Allemagne, cela ne semble guère indisposer Ahmad A. Se considérant comme un musulman pieux, il suit la charia qui, selon ses propos relayés par les médias allemands, autoriserait la polygamie. 

Lina, la deuxième épouse d'Ahmad, n'avait que 13 ans lorsqu'il l'a épousée. Six ans avant ce mariage, il avait épousé sa première femme, alors qu'elle avait 14 ans. Il explique à Spiegel TV qu'il a été autorisé à faire venir sa deuxième femme en Allemagne, grâce au regroupement familial, celle-ci étant la mère de quatre de ses enfants.

La famille aurait fui Alep, en Syrie, en 2015, bénéficiant de la politique d'ouverture des frontières aux migrants mis en place par le gouvernement allemand d'Angela Merkel, qui a conduit à l'entrée de quelque 890 000 migrants cette année-là. «Il y a du soutien ici. Ils nous donnent des avantages sociaux, ils nous donnent cette maison», atteste Ahmad A. dans des propos rapportés par la presse allemande, après la diffusion du documentaire. Il aurait également une troisième femme qui serait, elle, toujours en Syrie. Il explique que la maison où il vit actuellement serait trop petite pour l'accueillir. Ahmad A. a néanmoins le projet d'avoir quatre femmes et dix enfants.

Face aux journalistes de Spiegel TV souhaitant savoir quel était le montant mensuel de l'aide financière dont il bénéficiait, Ahmad A. a répondu qu'il «ne savait pas». «L'argent est transféré et je vais à la banque pour le récupérer», a-t-il ajouté.

Ahmad se dit heureux de se trouver en Allemagne et fait preuve de sa reconnaissance à l'égard de la chancelière : «Je vous remercie vraiment Maman Merkel. Elle est la seule personne qui a ressenti la souffrance des Syriens. Je remercie aussi les Allemands. Même s'il y a des racistes parmi eux. Mais les Allemands ont connu la guerre et montrent une grande compassion pour les Syriens», a-t-il confié.

Enfin, s'il pourrait travailler et suivre des cours d'allemands, Ahmad A. a confié préférer s'occuper de ses enfants.

Lire aussi : Merkel dans l'impasse ? Pour la première fois, un sondage donne l'AfD comme deuxième force politique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter