«Vive les nations libres» : Marion Maréchal-Le Pen s'exprime devant les conservateurs américains

- Avec AFP

«Vive les nations libres» : Marion Maréchal-Le Pen s'exprime devant les conservateurs américains
Photo ©JIM WATSON / AFP

Marion Maréchal-Le Pen fait un retour médiatique remarqué en intervenant le 22 février au premier jour du rendez-vous annuel très attendu des conservateurs américains, le Conservative Political Action Conference (CPAC).

Alors que la nièce de Marine Le Pen avait annoncé prendre sa retraite politique en mai 2017, et fait l'objet de nombreuses spéculations quant à son avenir, elle est littéralement revenue sur le devant de la scène avec une prise de parole au Conservative Political Action Conference (CPAC), le grand rendez-vous annuel des conservateurs américains, dans le Maryland, ce 22 février 2018.

Quand les peuples ont l'opportunité de reprendre leurs pays, ils la saisissent

Revenant sur la séquence électorale de 2016 qui a vu le victoire du «oui» au référendum britannique sur le Brexit et l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche, l'ancienne députée du Front national (FN) a rappelé son attachement au souverainisme. «Quand les peuples ont l'opportunité de reprendre leurs pays, ils la saisissent», a-t-elle lancé en anglais, après avoir pris la parole, parmi d'autres orateurs tels que le vice-président des Etats-Unis Mike Pence.

«La tradition ne consiste pas dans l'adoration des cendres mais plutôt dans la préservation de la flamme», a-t-elle déclaré, devant une assistance visiblement enthousiaste. «Vous avez été l'étincelle, il nous appartient désormais de nourrir la flamme conservatrice», a-t-elle poursuivi à l'adresse des conservateurs, dans un discours où elle a dénoncé l'emprise, selon elle, de l'Union européenne sur les peuples européens. «Vive les nations libres !», a-t-elle martelé, en français.

Nous ne pouvons plus choisir notre politique économique ou notre politique d'immigration

«Si nous voulons rendre à la France sa grandeur, nous devons défendre nos intérêts économiques sur les marchés mondiaux», a-t-elle déclaré lors de sa prise de parole, poursuivant : «Nous, Français, devons nous battre pour notre indépendance. Nous ne pouvons plus choisir notre politique économique ou notre politique d'immigration et même notre diplomatie. Notre liberté est entre les mains de l'Union européenne.»

L'intervention de Marion Maréchal-Le Pen, en anglais, à partir de 44 minutes et 09 secondes : 

Marion Maréchal-Le Pen et le britannique Nigel Farage invités parmi les poids lourds de la CPAC

Le président républicain Donald Trump doit, lui, intervenir le lendemain 23 février devant cette même conférence. D'autres responsables importants de l'administration Trump sont également annoncés comme la secrétaire d'Etat à l'Enseignement Betsy DeVos ainsi que des parlementaires du Parti républicain, des personnalités conservatrices des médias, comme la chaîne Fox News et d'anciens militaires.

L'eurodéputé britannique Nigel Farage, qui fut à la tête de la campagne victorieuse pour le Brexit, sera présent lui aussi. Il avait reçu un accueil chaleureux lors de l'édition 2017 de la CPAC après avoir fait l'éloge de la victoire «tout à fait remarquable» de Donald Trump à l'élection présidentielle de novembre 2016.

La conférence, où sont attendus des milliers de conservateurs, se tient au Gaylord National Resort and Convention Center, un centre de congrès situé à Oxon (Maryland), près de Washington. Chacune des journées de cette rencontre débute par le serment d'allégeance au drapeau américain et une prière.

Marion Maréchal-Le Pen, l'ancienne plus jeune députée de France, qui s'est reconvertie dans le privé, a annoncé le lancement d’une académie de sciences politiques en parallèle de ses activités professionnelles. Elle ambitionne de faire de cette institution le «terreau» de «tous les courants de la droite». Cette académie n'est rattachée à «aucun parti politique», et elle «ne sert aucun d’eux», a-t-elle assuré dans l'hebdomadaire Valeurs actuelles où elle a présenté son projet dans une tribune.

Lire aussi : De la politique à l'école, la surprenante reconversion de Marion Maréchal-Le Pen

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.