F-16 israélien abattu en Syrie : Damas répond à une «agression», Tsahal visait une «base iranienne»

F-16 israélien abattu en Syrie : Damas répond à une «agression», Tsahal visait une «base iranienne»© Herzie Shapira Source: Reuters
Les forces de sécurité israéliennes marchent près des restes du F-16 israélien abattu, près du village israélien de Harduf, le 10 février

Alors qu'un F-16 israélien s'est écrasé après avoir essuyé les tirs des systèmes de défense anti-aérienne syriens, Tsahal soutient qu'il menait une attaque contre des «cibles iraniennes» sur le territoire syrien. Damas parle d'un acte d'«agression».

Un avion de combat F-16 israélien a été pris pour cible par les systèmes de défense anti-aérienne syriens en Syrie, près de la frontière israélienne, et s'est écrasé en Israël le 10 février. L'armée israélienne affirme qu'elle menait des attaques contre des «cibles iraniennes» en Syrie, après l'interception d'un drone iranien dans son espace aérien.

«Les Forces de défense israéliennes ont ciblé des postes de contrôle iraniens en Syrie qui avaient envoyé un drone dans l'espace aérien israélien. Tirs anti-aériens syriens intenses, un F-16 s'est écrasé en Israël, les pilotes sont sains et saufs», a déclaré sur Twitter un porte-parole militaire israélien, le lieutenant Jonathan Conricus.

La Syrie assure de son côté avoir ouvert le feu à la suite d'un acte d'«agression» contre une de ses bases militaires et avoir touché «plus d'un avion», selon l'agence de presse Reuters qui reprend les propos d'une source militaire anonyme, citée par les médias d'Etat.

Damas a dénoncé à de nombreuses reprises les offensives israéliennes menées sur son territoire. Début janvier, les autorités avaient affirmé avoir touché un avion israélien et intercepté plusieurs missiles à la suite de frappes aériennes et de tirs de missiles de Tsahal. Le 4 décembre dernier, Israël avait procédé à une frappe aérienne contre des bâtiment de l'armée syrienne aux alentours de Damas, selon l'agence de presse publique syrienne Sana. Deux jours plus tôt, le 2 décembre, la défense aérienne de l'armée syrienne avait intercepté et détruit au moins deux missiles israéliens visant «une position militaire» dans la province de Damas. La Syrie avait déjà dénoncé une «agression flagrante» contre son territoire.

Lire aussi : L'armée israélienne a mené des bombardements près d'un site militaire en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»