L'armée de l'air syrienne intercepte des missiles israéliens visant une base militaire près de Damas

L'armée de l'air syrienne intercepte des missiles israéliens visant une base militaire près de Damas© Flickr
Forces aériennes israéliennes, illustration

Le 4 décembre, trois missiles auraient été interceptés par l'armée de l'air syrienne aux alentours de Damas. Selon plusieurs sources médiatiques, ces frappes auraient été lancées par Tsahal et auraient visé une base militaire scientifique.

Israël aurait procédé à une frappe aérienne contre des bâtiment de l'armée syrienne aux alentours de Damas le 4 décembre, selon le site d'information Sana. Trois missiles sur les six lancés auraient été détruits par le système de défense aérien syrien.

Selon les informations de Sputnik, les six missiles tirés par l'Etat hébreu visaient le centre de recherche de l'armée situé dans la banlieue de Damas. Des témoins ont déclaré à l'agence Reuters que trois fortes détonations avaient été entendues près du village de Jamraya, situé à cinq kilomètres au nord-ouest de Damas, tandis que de la fumée avait été aperçue dans le secteur. L'information selon laquelle il se serait agi de frappes israéliennes a été également confirmée par l'agence Al Mayadeen news, affiliée au Hezbollah. Cette source affirme également que trois missiles sur six ont été détruits.

Une base militaire scientifique secrète dans le viseur de Tsahal ?

Le village de Jamraya abriterait une installation militaire scientifique secrète spécialisée dans la technologie de pointe depuis les années 1980. Située à la frontière du Liban, cette zone servirait également de résidence pour les brigades de la garde présidentielle. Ce même village avait déjà été touché par deux frappes israéliennes en 2013. Si l'armée syrienne dément l'information, il a été avancé que cette dernière frappe visait en fait un convoi transportant des armes de défense aériennes destinées au Hezbollah.

Si l'Etat hébreu n'a pas encore commenté ces dernières frappes, le pouvoir israélien a à plusieurs reprises accusé l'Iran de chercher à établir une base-arrière en Syrie et à armer le Hezbollah au Liban. Le 14 novembre, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a accusé Téhéran de conspirer pour détruire Israël depuis la Syrie.

Lire aussi : Netanyahou compare l’Iran à l’Allemagne nazie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.