Une danseuse orientale russe arrêtée en Egypte pour sa tenue jugée trop légère (VIDEO)

- Avec AFP

Une danseuse orientale russe arrêtée en Egypte pour sa tenue jugée trop légère (VIDEO)© Laszlo Balogh Source: Reuters
Une danseuse du ventre en concours à Budapest, 2012, illustration

Une Russe spécialisée dans la danse orientale a été interpellée en Egypte après la diffusion sur internet d'une vidéo sur laquelle on la voit danser, en tenue trop légère – selon les autorités. Elle sera jugée pour «incitation à la débauche».

Ekaterina Andreeva, alias Gawhara, une danseuse orientale de nationalité russe, a été arrêtée pour «incitation à la débauche» après la diffusion sur internet d'une vidéo la montrant en tenue jugée trop légère, selon des sources sécuritaires citées par l'AFP le 8 février. 

En robe blanche à dentelles très échancrée, se livrant à une danse sensuelle, la performance filmée de la danseuse russe dans un club du Caire a alimenté les réseaux sociaux ces derniers jours.

Les danseuses orientales confrontées à une forme de pression de la part des autorités

Dans un premier temps, des sources sécuritaires avaient affirmé que la ressortissante russe était également menacée d'expulsion vers la Russie pour absence de justificatifs de séjour en Egypte. Toutefois, son avocat Mohamed Saleh a annoncé à l'AFP qu'«il n'y aura pas d'expulsion car ses papiers sont en règle». 

«Son procès [pour incitation à la débauche] va avoir lieu mais la date de l'audience n'a pas encore été fixée», a également précisé l'avocat, selon qui «Gawhara» a été libérée le soir du 8 février.

Si l'Egypte est restée une référence en la matière, les danseuses orientales sont parfois confrontées à une forme de pression de la part des autorités. En 2015, un tribunal égyptien avait ainsi condamné à un an de prison une danseuse accusée d'«incitation à la débauche» pour un clip suggestif jugé indécent. 

En novembre 2017, c'est la chanteuse Shyma qui avait provoqué un véritable tollé en Egypte avec un clip, dans lequel elle se trémoussait en tenue légère en léchant des fruits de manière suggestive. Le mois suivant, l'artiste avait été reconnue coupable par un tribunal et condamnée à deux ans de prison.

Lire aussi : Class #69, banane : une chanteuse égyptienne condamnée à deux ans de prison pour un clip osé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.