Après le piratage à distance d'une Jeep, Fiat Chrysler rappelle 1,4 million de véhicules

Après le piratage à distance d'une Jeep, Fiat Chrysler rappelle 1,4 million de véhicules Source: Reuters
A distance, des informaticiens ont pu prendre le contrôle d'une Jeep.
Suivez RT France surTelegram

Après la prise de contrôle à distance d'une Jeep Cherokee par deux informaticiens, le constructeur américain a pris la décision de rappeler 1,4 millions de véhicules.

Il y a quelques jours, une vidéo a fait le buzz sur la toile. On y voyait deux informaticiens, Charlie Miller et Chris Valasek prendre le contrôle d'une Jeep Cherokee en imposant au conducteur, un journaliste du magazine Wired, des manoeuvres qu'il ne maîtrisait pas.

Suite à cette découverte, le constructeur automobile néerlandais Fiat Chrysler (FCA) a décidé vendredi de rappeler 1,4 million de véhicules aux Etats-Unis pour effectuer une mise à jour de leurs systèmes informatiques embarqués. Le troisième groupe automobile aux Etats-Unis affirme n'avoir eu connaissance d'aucun blessé ou d'une quelconque réclamation à l'exception de l'exemple démontré par les deux chercheurs. 

Dans cette vidéo, les deux informaticiens prenaient le contrôle sur un véhicule Jeep Cherokee, déclenchant la radio du véhicule, le lave-vitre, avant de couper le moteur ou de faire disparaitre les freins. 

Le constructeur a donc décidé de rappeler huit modèles de voitures qui pourraient présenter une fébrilité face aux attaques informatiques. Fiat Chrysler US a indiqué avoir conçu une mise à jour pour le logiciel concerné. Celle-ci est également disponible pour téléchargement à partir d'une clé USB, ce qui permettra aux propriétaires de procéder eux-mêmes à la mise à jour s'ils le souhaitent. Les nouveaux modèles seront pour leur part équipés d'un dispositif empêchant tout accès à distance du système informatique du véhicule.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix