«Nous savons que ce sont nos athlètes» : l'astuce qui permettra de reconnaître les Russes aux JO

«Nous savons que ce sont nos athlètes» : l'astuce qui permettra de reconnaître les Russes aux JO
Capture d'écran RT France

Une agence de communication russe a été chargé d'adoucir les conditions imposées aux athlètes russes sanctionnés par le Comité international olympique, qui n'auront pas le droit de concourir sous les couleurs de leur drapeau national à Pyeongchang.

Des maillots floqués avec un ours rugissant, symbole de la Russie et une onomatopée «OAR-RRRRR», qui cache une référence à «Russian olympic athletes» (Athlètes olympiques russes). Le pied de nez est évident, la référence à la Russie évidente. En raison des sanctions infligées aux athlètes russes par le Comité international olympique (CIO), un nouvel équipement sportif a été conçu par une agence de communication, pour les Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang 2018. Les Russes, punis collectivement sur la base d'«indices» de dopage, devront concourir sous la bannière neutre, et ont donc l’interdiction d'afficher leurs drapeaux ou encore d'entonner leur hymne national. 

«Vous privez les gens de leur pays, c'est vraiment idiot», déplore Dimitri Perychkov, qui a supervisé le travail graphique des nouvelles tenues. «Peu importe l'uniforme qu'ils portent, nous savons que ce sont nos athlètes», ajoute-t-il. Quant aux slogans, ils déclinent à l'envi des jeux de mots basés sur la ressemblance phonétique entre OAR et plusieurs mots anglais. Ce qui donne : «Here we oar» pour «here we are» ou encore «Le sport est notre dopage» et «La vérité dope les athlètes russes».

Le CIO aurait-il donné, à son insu, l'occasion aux sportifs russes de trouver quelque consolation et de réaliser une belle opération de communication ? 

Lire aussi : JO 2018 : 169 sportifs russes autorisés à participer sous drapeau olympique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.