JO 2016 : les athlètes russes «propres» pourront participer sous couleur «neutre»

Source: Reuters

L'Association internationales des fédérations d'athlétisme (IAAF) laisse la possibilité aux athlètes qui se sont préparés en dehors du système russe de pouvoir participer aux Jeux, mais en tant qu’athlètes neutres et non pas russes.

Le feuilleton continue quant au sort des athlètes russes.

L'IAAF était en porte-à-faux avec la position du Comité international olympique (CIO). Le 17 juin dernier, le conseil de l’Association internationale des fédérations d'athlétisme avait en effet décidé de maintenir l’interdiction pour les athlètes russes de participer aux prochaines échéances sportives internationales, dont les Jeux Olympiques de Rio, en conséquence du scandale de dopage. De son côté, le président du CIO Thomas Bach avait pourtant annoncé ce mardi 21 juin que les athlètes russes seraient évalués individuellement afin de déterminer leur éligibilité à participer aux Jeux de Rio au mois d’août. Sous réserve de contrôles antidopage très stricts.

Alors, afin de permettre à ces derniers de participer aux compétitions internationales, l'IAAF a dû aller jusqu'à revoir son règlement même, ce afin d'atteindre une forme de compromis. Les athlètes ne pourraient ainsi pas concourir sous les couleurs russes.

L'interdiction initiale ne concernait pas seulement les athlètes mais aussi les juges de nationalité russe, les membres des comités et des commissions. «Nous avons, au même titre que les sportifs, été relevés de nos fonctions», avait alors regretté Mikhail Boutov, le secrétaire général de la Fédération russe d'athlétisme.

En réaction, le président russe avait qualifié la décision d’«injuste» et a appelé le Comité international olympique (CIO) et l’Agence mondiale antidopage à intervenir. «La responsabilité doit toujours être personnelle. Aucun de ceux qui ne sont pas liés à ces violations ne doit en souffrir»», avait déclaré Vladimir Poutine.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales