Un député eurosceptique de l'AfD élu à la tête de la commission du budget au Parlement allemand

Un député eurosceptique de l'AfD élu à la tête de la commission du budget au Parlement allemand© Hannibal Hanschke Source: Reuters
Peter Boehringer, nouveau président de la commission des Lois au Bundestag

L'élection des présidents de commission au Bundestag prend cette année un tour très politique : la percée du parti eurosceptique Alternative pour l'Allemagne lui a permis d'obtenir la présidence dans trois commissions, dont celle du budget.

On la surnomme la «commission du roi», tant la question du budget est centrale dans la conduite des affaires politiques allemandes : la commission du Budget du Parlement allemand sera dorénavant présidée par Peter Boehringer, député du parti eurosceptique et anti-immigration de l'Alternative pour l'Allemagne (AfD). 

Cette situation tout à fait inédite est la conséquence de la forte percée électorale de l'AfD durant les dernières élections fédérales de l'automne 2017. La formation politique avait en effet recueilli environ 13% des votes exprimés, devenant ainsi la première force d'opposition face à la coalition des conservateurs d'Angela Merkel et des sociodémocrates – un rôle qui lui permet institutionnellement de présider trois commissions, dont celle du budget.

Cette élection a néanmoins donné lieu à de vives réticences. D'ordinaire, les présidents de commission sont proposés par leurs propres groupes parlementaires avec l'assentiment tacite des autres partis : face aux réticences à voir l'AfD prendre ses quartiers au sein des institutions, un vote a donc dû être organisé. L'Union chrétienne démocrate (CDU) d'Angela Merkel, les écologistes et le Parti social-démocrate (SPD) préférant s'abstenir, et le parti de gauche Die Linke choisissant de voter contre, c'est finalement grâce aux votes du parti libéral (FDP) que l'AfD a imposé Peter Boerhringer à la tête de la commission du Budget. 

L'euro est une fausse couche politique

L'élu bavarois, qui incarne le succès de l'AfD sur ces terres traditionnellement acquises aux chrétiens-démocrates depuis la fin de la guerre, est un eurosceptique convaincu. Qualifiant la monnaie européenne de «fausse couche politique», il dénonce depuis sa mise en place une devise dont il estime qu'elle nuit aux intérêts allemands. Sur son blog, ce conseiller en gestion de patrimoine critique régulièrement la gestion financière d'Angela Merkel, qu'il accuse de ne pas oser penser prioritairement en termes nationaux.

Mais Peter Boehringer est également une personnalité controversée. En janvier dernier, plusieurs messages signés de sa main et publiés sur un forum de discussion Yahoo ou envoyés par courriel à des proches ont été révélés dans la presse. Le parlementaire, y critiquant les musulmans en des termes très virulents, insultait «cette p*te de Merkel» ainsi que les adhérents de la CDU rassemblés à l'occasion d'un congrès du parti, «ce bétail dressé à applaudir la führerin Merkel dans un nouveau discours du Sportpalast».

L'AfD a également obtenu la présidence de deux commissions à l'influence plus restreinte. La commission des Lois sera ainsi présidée par Stephan Brandner, député de Thuringe qui avait défrayé la chronique pour avoir qualifiés des contre-manifestants venus perturber l'un de ses meetings de «résultats de la sodomie et de l'inceste» en septembre 2017. Quant à la commission du Tourisme, elle a échu à Sebastian Münzenmaier, député de Rhénanie-Palatinat impliqué dans des actes de hooliganisme violents.

Lire aussi : Allemagne : mis au ban du «FC Bundestag», le parti AfD lance sa propre équipe de foot parlementaire

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.