Allemagne : avant de condamner un musulman, un juge retire la croix de la salle d'audience (VIDEO)

Un juge a suscité une vive polémique en Allemagne, après avoir fait retirer un crucifix de la salle d'audience dans laquelle était jugé un musulman d'Afghanistan, pour une tentative de meurtre sur un compatriote converti au christianisme.

Le juge bavarois Richter Klaus-Juergen Schmid a généré une vive polémique outre-Rhin en voulant faire montre de tolérance. Alors qu'un demandeur d'asile afghan comparaissait pour avoir poignardé un compatriote, coupable à ses yeux d'avoir renié sa foi musulmane au profit du christianisme, le magistrat a décidé de retirer le crucifix présent dans la salle d'audience.

«Il pense que le djihad existe entre les chrétiens et les musulmans, et donc je n'ai pas pensé qu'il était pertinent de le condamner sous une croix», a-t-il justifié. Une décision qui a été sévèrement critiquée sur les réseaux sociaux.

Lire aussi : Allemagne : une église centenaire rasée pour laisser place à une mine de charbon (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»