Poutine salue la nouvelle version du bombardier Tu-160, visant à renforcer la triade nucléaire russe

Poutine salue la nouvelle version du bombardier Tu-160, visant à renforcer la triade nucléaire russe© Sergey Mamontov Source: Sputnik
La version modernisée du Tu-160 à l'aérodrome de Gorbunov à Kazan

Le nouveau Tupolev Tu-160 a déployé ses ailes à Kazan, devant Vladimir Poutine. Ce dernier a déclaré que la version modernisée du bombardier aurait pour but de renforcer la triade nucléaire de la Russie.

La modernisation du Tupolev Tu-160 est «une étape importante dans le développement de l'industrie high-tech et dans le renforcement des capacités de notre pays, car c'est l'un des éléments de notre triade nucléaire dans les airs», a déclaré le président russe Vladimir Poutine le 25 janvier, après avoir assisté au vol d'essai du bombardier supersonique nucléaire à Kazan.

La «triade nucléaire» du pays comprend l'aviation stratégique, les missiles balistiques intercontinentaux et les sous-marins nucléaires.

Le personnel de la Kazan Aviation Factory a invité le président russe à prendre place à bord du bombardier modernisé dans un an et demi, une fois tous les tests terminés. 

La version modernisée du Tu-160, comprenant notamment un nouveau moteur, avait déjà été présentée dans un hangar en novembre 2017. Les bombardiers sont attendus sur la ligne de production pour début 2020. Le ministère de la Défense prévoit d'en acquérir au moins 50.

L'actuel Tu-160, que l'OTAN nomme «Blackjack», est le plus gros avion de combat au monde, avec un poids maximum au décollage d'environ 275 tonnes. Le bombardier peut parcourir une distance de plus de 12 000 kilomètres sans ravitaillement.

«Les perspectives liées à son développement sont énormes», a également fait remarquer le chef d'Etat.

Vers un avion supersonique civil russe, type Concorde

En effet, l'une de ces perspectives, selon Vladimir Poutine, pourrait être la modélisation d'un avion supersonique civil basé sur le Tu-160. «Il nous en faut une version civile», a d'ailleurs déclaré le président russe, cité par les agences russes. Le patron de la holding de l'aviation civile russe, Iouri Slioussar, lui a répondu qu'un projet de ce type était en cours de préparation.

En dépit de l'échec commercial des avions de ligne supersoniques, que ce soit le Concorde franco-britannique ou le Russe Tu-144, Vladimir Poutine a exprimé sa confiance envers les grands transporteurs aériens qui pourraient être capables, selon lui, d'exploiter efficacement ce type d'engins.

L'URSS avait effectivement déjà disposé un temps d'un avion supersonique civil, le Tupolev Tu-144. Celui-ci aura finalement eu un destin avorté, après un accident au salon du Bourget de 1973, qui causa la mort de 14 personnes.

Lire aussi : Le Blackjack est de retour : la nouvelle version du légendaire Tupolev Tu-160 dévoilée en Russie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.