«Probablement oui... dans un contexte similaire», à la BBC Macron estime que le Frexit est possible

«Probablement oui... dans un contexte similaire», à la BBC Macron estime que le Frexit est possible© ADRIAN DENNIS Source: AFP
Emmanuel Macron à droite de Theresa May le 18 janvier à Londres, illustration

Lors d'une interview télévisée diffusée au Royaume-Uni, Emmanuel Macron a admis que la France pourrait être tentée par une sortie de l'Union européenne à l'instar de sa voisine d'outre-Manche... Avant de se reprendre et de préciser son propos.

Lors d'une interview accordée par Emmanuel Macron à la chaîne BBC et diffusée le 21 janvier, une séquence a particulièrement retenu l'attention des médias britanniques et français.

Le journaliste de la BBC, Andrew Marr, est revenu sur le Brexit et sur un éventuel Frexit, suggérant notamment : «Si la France avait tenu un référendum, le résultat aurait peut-être été le même.»

Ce à quoi le président français a répondu aussitôt : «Oui, probablement... Probablement, dans un contexte similaire [à celui du Brexit].»

Ensuite, Emmanuel Macron a semblé chercher ses mots : «Mais notre contexte était très différent, donc je ne prendrais pas les paris... Mais j'aurais vigoureusement combattu pour gagner [un tel référendum].»

Le président français a également jugé périlleuse l'initiative prise en juin 2016 par David Cameron, l'ex-Premier ministre britannique, de proposer un référendum à ses concitoyens pour ou contre la sortie de l'Union européenne (près de 52% de suffrages exprimés étaient pour la sortie de l'Union européenne) : «Vous prenez toujours un risque quand vous avez un tel référendum, juste "oui" ou "non" dans un contexte aussi compliqué...»

Et les Français, dans tout cela ?

En France, les partis souverainistes et nationalistes tels que l'Union populaire républicaine (UPR) et le Front national (FN) se montrent régulièrement critiques vis-à-vis l'Union européenne.

Lors d'un sondage TNS Sofres réalisé en France à la même époque que le référendum sur le Brexit, seuls 45% des Français sondés se disaient pour rester dans l'UE, mais seulement 33% auraient choisi d'en sortir, ce qui laissait une large part aux indécis : 22%. Par ailleurs, 45% des personnes interrogées se disaient favorables à un référendum en France, alors que 44% n'en voulaient pas.

Pour mémoire le référendum français de 2005 sur l'adoption d'une Constitution pour l'Europe s'était soldé par un échec : le non avait recueilli plus de 54% des suffrages exprimés. Ce fut le premier traité européen rejeté par référendum après ceux de 1972 et 1992 qui avaient été approuvés par le peuple.

Lire aussi : «Pays de merde» : 10 jours après la polémique Macron condamne enfin les propos de Trump

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.