Opération «Rameau d'olivier» : images de la ville syrienne d'Afrin bombardée par les F-16 turcs

Opération «Rameau d'olivier» : images de la ville syrienne d'Afrin bombardée par les F-16 turcs© Ruptly.tv
Afrin sous les bombes des avions de combat turcs, le 20 janvier.

Le 20 janvier, la Turquie a bombardé une enclave kurde située en Syrie : huit F-16 ont pilonné la ville d'Afrin, dans le cadre de l'opération nommée «Rameau d'olivier» par Ankara. L'agence Ruptly a capté des images montrant l'impact des frappes.

La ville d'Afrin, dans le district sous contrôle kurde du même nom, a été bombardée le 20 janvier par huit avions de combat turcs de type F-16.

Cette attaque aérienne s'inscrit dans le cadre de l'opération militaire turque appelée «Rameau d'olivier», qui a «commencé de facto sur le terrain» le 20 janvier, selon une déclaration du président turc Recep Tayyip Erdogan

Le même jour, le Premier ministre turc Binali Yildirim a fait savoir que les forces armées turques avaient «débuté une campagne aérienne pour détruire des éléments [des Unités de protection du peuple (YPG)]». Il a ajouté que huit avions de chasse F-16 avaient été déployés par l'armée turque dans le cadre de cette opération.

Les images captées sur place par l'agence Ruptly montrent des explosions et un panache de fumée noire s'élever au-dessus de la ville d'Afrin.

Auteur: RT

Les Unités de protection du peuple (YPG), qui contrôlent le district d'Afrin, constituent une milice kurde considérée par Ankara comme une organisation terroriste, bien qu'elle soit l'alliée des Etats-Unis.

Des chars turcs tirent sur des positions kurdes

Sur d'autres images, on peut également observer le volet terrestre de l'opération militaire : des chars stationnés dans la province d'Hatay, qui tirent depuis le côté turc de la frontière sur les positions des milices kurdes de l'YPG.

Le déclenchement de cette opération a fait réagir Moscou, qui s'est dit «préoccupé» et a appelé à la retenue.


Lire aussi : Syrie : des avions turcs bombardent des cibles à Afrin, des rebelles pro-turcs pénètrent la région

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter