Les Hawaïens se précipitent sur Pornhub, une heure après une fausse alerte au missile

Les Hawaïens se précipitent sur Pornhub, une heure après une fausse alerte au missile© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA Source: AFP
Pornhub propose sur son site des vidéos pornographiques en streaming

Le porno soulage-t-il le sentiment de panique ? C'est ce qui pourrait en ressortir des données du site Pornhub, qui rapporte que les Hawaïens se sont précipités sur la plateforme classée X après avoir éprouvé une fausse alerte au missile balistique.

Terrorisés par une alerte au missile balistique le 13 janvier, des milliers d'Hawaïens ont calmé leurs angoisses en visionnant de la pornographie, juste après que l'alerte se soit révélée être fausse, à en croire les données de trafic dévoilées par la plateforme en ligne classée X Pornhub.

Le site affirme en outre que la plupart des Hawaïens, en entendant l'alerte, ont dans un premier temps éloignés de leur ordinateur – pour sauver leur vie d'une menace balistique imminente ou profiter plus noblement de leurs éventuels derniers instants, peut-on imaginer.

Ainsi, dans les quinze minutes ayant suivi l'alerte d'urgence – l'envoi vers 8h (heure locale) sur les téléphones portables des habitants de Hawaï, du message : «MENACE DE MISSILE BALISTIQUE SUR HAWAI. METTEZ-VOUS A L'ABRI. CECI N'EST PAS UN EXERCICE» – le trafic a chuté de 77% par rapport aux chiffres habituels de Pornhub.

D'après le site, le goût des Hawaïens pour la pornographie est revenu après 8h45, dès qu'un message des autorités a rassuré les habitants de l'archipel sur le fait qu'il s'agissait en réalité d'une fausse alerte. «Le trafic a commencé à revenir à la normale et les Hawaïens ont collectivement poussé un soupir de soulagement», a commenté le site pornographique. 

Le trafic a ensuite augmenté de façon spectaculaire à partir de 9h, dépassant de loin le «niveau habituel».

Lire aussi : Parlement britannique : 24 000 tentatives de connexion à des sites porno recensées en six mois

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter