Séisme de magnitude 7,3 sur les côtes du Pérou, deux morts, des dizaines de blessés (IMAGES)

Séisme de magnitude 7,3 sur les côtes du Pérou, deux morts, des dizaines de blessés (IMAGES)© Capture d'écran USGS
La zone touchée par le séisme

Un séisme de magnitude 7,3 a été enregistré le matin du 14 janvier près de la côte sud du Pérou, à 42km de la ville d'Acari. Des dizaines de personnes ont été blessées et au moins deux sont mortes. Plusieurs sont portées disparues.

Le service géologique des Etats-Unis a fait savoir sur Twitter qu'un important tremblement de terre, de magnitude 7,3, avait été enregistré à proximité de la côte sud du Pérou, vers 10h18 à Paris, le 14 janvier.

Le séisme, qui a été ressenti jusqu'à Lima, s'est produit à 4h18 locales. Son épicentre a été localisé à 31 kilomètres au sud-ouest d'Acari, une localité du littoral pacifique située dans la région d'Arequipa, à environ 500 kilomètres au sud de la capitale, selon l'Institut américain de géophysique (USGS).

Une alerte au tsunami a été déclenchée pour des zones du Pacifique proches de l'épicentre. Toutefois, les autorités maritimes péruviennes, citées par Reuters, ont précisé qu'aucun tsunami n'avait été repéré sur les côtes du pays.

Des dizaines de blessés, deux morts et des disparus

Si dans un premier temps l'agence Reuters avait cité le ministère péruvien de la Santé faisant état de 17 personnes disparues après l'effondrement d'une mine, le même ministère a depuis démenti l'information.

«Il y a deux morts dans la région d'Arequipa et 65 blessés ont été signalés jusqu'à présent», a déclaré à la presse le général Jorge Chavez, directeur de l'Institut national de la Défense civile, cité par l'AFP. Selon l'agence de presse, il y aurait au moins deux morts. 

Quant aux dégâts matériels, des routes ont été détruites et de nombreuses habitations de fortune se sont effondrées. Plusieurs municipalités se sont par ailleurs retrouvées sans électricité, toujours selon le gouvernement régional.

D'après le Centre sismologique euro-méditerranéen (CSEM), il y aurait plus de 10 millions de personnes dans la zone où la secousse a été ressentie.

Si cette zone a une faible densité de population, plusieurs villages «pourraient avoir subi des dégâts directs et des glissements de terrain sont toujours un risque», selon la même source.

Dans un tweet ultérieur, le Centre sismologique euro-méditerranéen a précisé s'attendre à de «faibles» dégâts.

Lire aussi : «Ceci n'est pas un exercice» : Hawaï reçoit une alerte de missile balistique «par erreur»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»