Un Mirage de l’armée française intercepte un avion d’Air Algérie au-dessus d'Orange

Un Mirage de l’armée française intercepte un avion d’Air Algérie au-dessus d'Orange© PHILIPPE HUGUEN Source: AFP
Un avion de la compagnie Air Algérie.

Un avion de la compagnie aérienne Air Algérie a été intercepté le 9 janvier par un Mirage de l’armée française, au-dessus de la ville d'Orange. En cause : l’absence de réponse de l’équipage de bord aux appels de la tour de contrôle.

Le ministère français de la Défense a rapporté via un communiqué qu’un Mirage de l’armée française avait été chargé par la haute autorité de défense aérienne (HADA), d’intercepter un Boeing 737 de la compagnie aérienne Air Algérie au large de Marseille le 9 janvier.

Cette opération a été réalisée en raison de doutes «sur les intentions de l’équipage» de l’aéronef qui assurait alors la liaison commerciale entre Constantine et l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. «[L'avion] a cessé de répondre au contrôle aérien français», a expliqué la Défense française. Si les contrôleurs civils de Marseille ont finalement repris contact avec l’équipage quelques minutes avant le décollage du Mirage, l’intervention a été maintenue par la HADA afin de vérifier «des éléments de vol». «L'interception, au cours de laquelle une photo du Boeing 737 a été prise, a eu lieu à une altitude de 32 000 pieds à la verticale de la ville d'Orange [Vaucluse] à 11h26», explique l'Armée de l'Air.  

Dans des propos rapportés par l’AFP, Olivier Celo, porte-parole du ministère français de la Défense, a affirmé que ce type d’incident n’était pas «exceptionnel». «Il peut arriver que certains équipages oublient de contacter une zone de contrôle. En cas de "comm loss", on essaie de faire rétablir les contacts radio par les centres de détection et de contrôle et, si ça ne suffit pas, par le décollage d'un avion de chasse», a-t-il confié.

Lire aussi : Des pilotes créent la polémique en laissant un enfant piloter un avion d'Air Algérie (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Sondage

Selon vous, la mise en demeure de RT France par le CSA est...

Résultats du sondage

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter