Surprise du Nouvel An : Pyongyang dévoile des timbres commémorant le dernier tir de missile (IMAGES)

Surprise du Nouvel An : Pyongyang dévoile des timbres commémorant le dernier tir de missile (IMAGES)© KCNA Source: Reuters
L'un des nouveaux timbres nord-coréens célébrant le tir de missile balistique intercontinental Hwasong-15.

Un mois après le test d'un missile balistique censé être en mesure de frapper le territoire américain, la Corée du Nord a imprimé des timbres exaltant cet événement. Au menu : des image de l'engin militaire et du chef d'Etat, Kim Jong-un.

La Corée du Nord n'est pas peu fière de son dernier tir de missile balistique intercontinental (ICBM) : le 30 décembre, d'après le quotidien Rodong Sinmun (l'organe officiel du Parti du travail), le Bureau des timbres d'Etat de la République populaire démocratique de Corée a émis une nouvelle série de timbres, commémorant ce test concluant – pourtant unanimement condamné par la communauté internationale.

Sur les images de ces timbres, diffusées par l'agence nord-coréenne KCNA, apparaît le missile Hwasong-15, supposé être capable de frapper «la totalité du continent américain». Tiré le 28 novembre, ce dernier avait, selon Pyongyang, atteint une altitude de 4 475 kilomètres, avant de s'abîmer à 950 kilomètres de son site de lancement, en mer du Japon.

Lire aussi : Pyongyang nie développer des armes biologiques et dénonce un faux prétexte américain pour l'attaquer

Surprise du Nouvel An : Pyongyang dévoile des timbres commémorant le dernier tir de missile (IMAGES)© KCNA Source: Reuters
Le missile Hwasong-15 est censé pouvoir frapper tout espace du territoire américain.

On voit également le chef de l'Etat Kim Jong-un sur l'un de ces nouveaux timbres, en compagnie de dignitaires militaires. Au-dessus de ces hauts responsables est écrit, en coréen et en anglais : «Réalisation de la cause historique du perfectionnement des forces nucléaires nationales.»

Surprise du Nouvel An : Pyongyang dévoile des timbres commémorant le dernier tir de missile (IMAGES)© KCNA Source: Reuters
Le chef d'Etat nord-coréen Kim Jong-un en compagnie de dignitaires militaires.

La Corée du Nord a considérablement accéléré ces deux dernières années le développement des programmes interdits par l'ONU, en multipliant les essais nucléaires et balistiques. Kim Jong-un a proclamé le 29 novembre que son pays était devenu un Etat nucléaire à part entière, après le test du Hwasong-15.

Le 22 décembre, le Conseil de sécurité de l'ONU a durci les mesures de rétorsion contre la Corée du Nord par le vote à l'unanimité d'une résolution américaine, ciblant l'accès de Pyongyang au pétrole et les travailleurs nord-coréens qui vivent à l'étranger. Il s'agit du neuvième train de sanctions onusiennes particulièrement drastiques contre la Corée du Nord. Pyongyang l'a qualifié d'«acte de guerre».

Lire aussi : La Russie a un plan pour résoudre la crise nord-coréenne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter