Corée du Nord : le Conseil de sécurité de l'ONU adopte à l'unanimité de nouvelles sanctions

- Avec AFP

Corée du Nord : le Conseil de sécurité de l'ONU adopte à l'unanimité de nouvelles sanctions© FILE PHOTO Source: Reuters
Un enfin nord-coréen porteur de missile (illustration)

Le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité, grâce au soutien de la Chine, de nouvelles sanctions contre Pyongyang, et notamment des restrictions à ses importations de pétrole, crucial pour ses programmes balistique et nucléaire.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a donné son feu vert, le 22 décembre, à un texte proposé par les Etats-Unis, imposant de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.

La résolution ordonne le rapatriement des Nord-Coréens envoyés travailler à l'étranger pour rapporter des devises à leur pays, d'ici fin 2019. Mais, surtout, le texte alourdit certaines dispositions de résolutions précédentes, en particulier en réduisant encore les livraisons de pétrole brut et raffiné qui proviennent principalement de Chine. 

Il s'agit d'un nouveau train de sanctions onusiennes particulièrement drastiques, dont les trois derniers ont été adoptés sous l'impulsion des Américains, en raison d'essais de missiles et d'un test nucléaire menés par la Corée du Nord alors que les Nations unies les avaient interdits.

Washington avait déposé ce projet de résolution le 21 décembre, après des négociations avec la Chine, alliée de Pyongyang, pour sanctionner un nouvel essai de missile balistique intercontinental (ICBM) le 28 novembre.

Cette initiative intervient alors que ni les Etats-Unis, ni la Corée du Nord ne montrent des velléités d'engager des pourparlers pour mettre fin à la crise qui les oppose et menace la sécurité de la péninsule coréenne.

Le président américain Donald Trump a menacé de «détruire totalement» la Corée du Nord en cas d'attaque contre les Etats-Unis, tandis que Pyongyang affirme que la communauté internationale doit accepter le statut de puissance nucléaire de la Corée du Nord.

Lire aussi : Pyongyang nie développer des armes biologiques et dénonce un faux prétexte américain pour l'attaquer

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter