Vladimir Poutine confirme que l'explosion de Saint-Pétersbourg était un attentat

Vladimir Poutine confirme que l'explosion de Saint-Pétersbourg était un attentat© Alexandr Galperin Source: Sputnik
Une explosion dans un supermarché de Saint-Pétersbourg a fait treize blessés

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé le 28 décembre que l'explosion survenue la veille dans un supermarché de Saint-Pétersbourg, blessant treize personnes, était un attentat.

Alors qu'il participait à une cérémonie de remise des décorations aux militaires qui ont participé à l'opération russe en Syrie, Vladimir Poutine a annoncé que l'explosion dans un supermarché à Saint-Pétersbourg survenue le 27 décembre au soir était un attentat.

«Comme vous le savez, hier, à Saint-Pétersbourg, un attentat terroriste a été perpétré. Le Service fédéral de sécurité (FSB) avait déjà empêché une attaque précédente. Que se serait-il passé si ces milliers de personnes que je viens d'évoquer étaient rentrés en Russie, armées et formées ?», a-t-il déclaré. Il a ajouté : «Mais en cas de menace pour la vie de nos officiers et de nos agents, il faut agir de manière résolue : ne capturer personne, supprimer des criminels sur place.»

Parmi les treize personnes blessées dans l'explosion, huit ont été conduites à l'hôpital et cinq d'entre elles sont dans un état préoccupant. Le Comité national antiterroriste (NAK)a précisé que la puissance de l'explosion était équivalente à 200 grammes de TNT.

L'engin utilisé, de fabrication artisanale, était dissimulé dans la consigne d'un magasin de la chaîne Perekriostok, situé sur l'avenue Kondratiev, dans le nord-est de la deuxième ville de Russie. Une enquête a été ouverte pour «tentative d'homicide». 

Au début du mois de décembre, le Service fédéral de sécurité de la fédération de Russie (FSB) avait annoncé avoir arrêté plusieurs individus liés au groupe terroriste Daesh à Saint-Pétersbourg. Les terroristes présumés auraient projeté une série d'attaques dans des lieux publics, dont un attentat suicide dans la cathédrale.

Cette explosion a eu lieu à quatre jours du réveillon du Nouvel an, qui ouvre la période des fêtes pour les Russes avant les célébrations du Noël orthodoxe le 7 janvier. Saint-Pétersbourg avait déjà été le théâtre d'un attentat ayant fait 16 morts et des dizaines de blessés dans le métro, en avril dernier. L'attentat, perpétré par un jeune homme originaire du Kirghizstan, avait été revendiqué par un groupe lié à al-Qaïda. 

Lire aussi : Attentat déjoué à Saint-Pétersbourg : le FSB arrête sept hommes soupçonnés de préparer une attaque

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter