Des dizaines de milliers de personnes pleurent les victimes de l’attentat de Saint-Pétersbourg

Des dizaines de milliers de personnes pleurent les victimes de l’attentat de Saint-Pétersbourg © Alexandr Kryazhev Source: Sputnik
Action à Novossibirsk

La Russie a connu de nombreux rassemblements pour rendre hommage aux victimes de l’attaque terroriste du métro de Saint-Pétersbourg, le 3 avril. Plus de 100 000 personnes ont participé à des événements commémoratifs à travers tout le pays.

Plus de 50 000 personnes sont sorties, ce 8 avril, dans les rues des villes du centre de la Russie, comme Kalouga, Lipetsk, Briansk, Vladimir et Smolensk. Elle ont rendu hommage aux victimes de l’attentat du 3 avril dernier, dans le métro de Saint-Pétersbourg. Des gens se sont rassemblés sur les places centrales de ces villes, portant des fleurs, des bougies et des pancartes pour exprimer leur soutien aux habitants de l'ancienne capitale impériale.

«Je ne pouvais pas rater cet événement, je pense toujours à cet attentat. Mon fils est étudiant, il habite à Saint-Pétersbourg. Je ne veux pas craindre pour la vie de mon enfant !», a confié Irina Osmiakova, à Lipetsk.

«Le terrorisme peut causer du chagrin à toute famille, je ne le veux pas. Je suis venue ici pour soutenir mon pays», a déclaré une autre femme.

© Alexandr Piragis Source: Sputnik
Rassemblement à Petropavlovsk-Kamtchatski

Des membres du clergé orthodoxe ont également assisté aux rassemblements et dénoncé l’attentat du 3 avril en appelant les gens à se réunir plus que jamais. «Les terroristes n’ont pas de religion ou de nationalité, ils n’ont pas de noms et il n’y a qu’une chose qui puisse aider à leur faire face, c’est l’unité des gens malgré leur religion», a souligné le métropolite Isidor à Iaroslavl.

Des régions du nord de la Russie, dont celle de Novgorod et de Kaliningrad, ainsi que les républiques de Carélie et des Komis, ont elles aussi organisé des manifestations de soutien. Près de 40 000 personnes y ont participé.

Dans la ville d’Arkhangelsk, des foules se sont rassemblées malgré la pluie et la neige. «Une explosion lâche et horrible a coûté la vie à des civils, tous avaient leur propre vie, ils étaient en route vers le travail ou pour s’amuser ou pour passer le temps avec leurs amis. Ce coup dans le dos a mis fin à leurs jours», a dénoncé Igor Orlov, le gouverneur de la région d'Arkhangelsk, dans un discours plein d’émotion.

© Kirill Braga Source: Sputnik
Action à Volgograd

Dans les villes de Nijni Novgorod et de Nijnevartovsk, des gens ont lâché des centaines de ballons blancs dans le ciel pour rendre hommage aux victimes.

Des villes de la région du Caucase du Nord, dont Grozny, Naltchik, Vladikavkaz, Piatigorsk et Stavropol, ont elles aussi organisé des événements commémoratifs et des manifestations. Plus de 30 000 personnes se sont rassemblées à Grozny et 17 000 à Makhatchkala, au Daghestan. Des gens arboraient des pancartes disant : «Dites non au terrorisme», «Nous choisissons la vie».

© Sergei Rassoulov Source: Sputnik
Rassemblement à Makhatchkala

A Moscou, un rassemblement similaire s'était tenu le 6 avril.

Le 3 avril, une bombe a explosé dans un wagon d'une rame de métro entre les stations Sennaia Ploshchad et Technologichesky Institut à Saint-Pétersbourg, faisant 14 morts et plus de 60 blessés.

Lire aussi : Ce que l'on sait de l'attentat du métro de Saint-Pétersbourg

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.