Quand Macron emprunte à Sarkozy et Valls la notion de «combat de civilisations»

Quand Macron emprunte à Sarkozy et Valls la notion de «combat de civilisations»© Ludovic MARIN Source: AFP
Emmanuel Macron a repris volontairement une expression controversée, déjà employée par Nicolas Sarkozy et Manuel Valls

Nommé personnalité de l'année par le journal espagnol El Mundo, Emmanuel Macron a estimé mener un «combat de civilisations» contre le terrorisme. Une formule polémique reprise à l'ancien président Nicolas Sarkozy et au député Manuel Valls.

Le 27 décembre, le quotidien espagnol El Mundo glorifie largement Emmanuel Macron. Elu personnalité de l'année par le journal, le président de la République s'est laissé aller à plusieurs petites confidences dans une interview.

Questionné sur le danger du terrorisme islamiste en France et en Europe, Emmanuel Macron a évoqué un «combat de civilisations».

«Je l'ai dit et je l'assume : notre combat est aussi celui d'un combat de civilisations. Certainement pas celui d'une région ou d'une culture contre une autre. Mais nous devons comprendre pourquoi tant d'enfants nés sur notre territoire se retournent contre nos démocraties, les abandonnent et les attaquent», argumente-t-il.

Une notion qui peut étonner dans la bouche du président. En effet, Emmanuel Macron, qui cherche à convaincre qu'il combat les vieux codes, les vieux artifices de communication, emploie là une expression controversée, utilisée par le passé par l'ancien président issu de l'UMP Nicolas Sarkozy ou l'ex-Premier ministre socialiste Manuel Valls. Le premier avait évoqué en 2015 après les attentats djihadistes en France, «une guerre de civilisation», formule reprise quelques mois plus tard par le Premier ministre de l'époque Manuel Valls. Une répétition qui n'avait pas manqué d'étonner Eric Ciotti, ancien proche de Nicolas Sarkozy, qui se félicitait alors de Manuel Valls, «converti à la lucidité».

Toutefois, nombreux étaient les politiques et commentateurs qui ont critiqué l'emploi de ces termes. Florian Philippot, par exemple, ex-cadre du FN, retrouvait là une expression de l'ancien président américain George W. Bush : «Parler de guerre de civilisations, c'est le discours bushiste qui a mené à la catastrophique guerre d'Irak».

Sarkozy, Valls... et Huntington ?

Outre un emprunt à Nicolas Sarkozy et Manuel Valls, difficile de ne pas voir aussi une référence à l'un des théoriciens des relations internationales, Samuel Huntington. Ce professeur de science politique d'Harvard avait publié en 1996 Le Choc des civilisations. Controversé et critiqué par d'autres théories, il énonçait pour principe des oppositions de blocs culturels «civilisationnels», avec la religion pour noyau idéologique. Des postulats théoriques qui ont notamment servi de caution à George W. Bush, après les attentats de 2001, pour menée une guerre aux pays de «l'axe du mal», qui s'est entre autre matérialisée par l'invasion par les Etats-Unis de l'Irak, menant à la destitution de Saddam Hussein.

Lire aussi : Afrique de l'Ouest : le leadership de la France dans la lutte anti-djihadiste contesté ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter