Influencée par des messages appelant au boycott, la chanteuse Lorde annule son concert en Israël

Influencée par des messages appelant au boycott, la chanteuse Lorde annule son concert en Israël© Danny Moloshok Source: Reuters
La chanteuse aux MTV music awards en 2017

La jeune chanteuse néo-zélandaise Lorde a annoncé qu'elle préférait annuler son concert à Tel-Aviv, en Israël, après avoir reçu de nombreuses lettres et messages lui intimant de ne pas y jouer, au nom du boycott contre l'Etat hébreu.

La jeune popstar néo-zélandaise Lorde a reçu de nombreuses demandes d'annulation de son concert à Tel-Aviv de la part des partisans au boycott d'Israël, comme tous les artistes qui prévoient de se produire dans l'Etat hébreu.

Cette annonce arrive seulement une semaine après l'ajout d'une date à sa tournée pour le mois de juin prochain, dans cette ville israélienne à la vie culturelle dynamique. Les militants pour le boycott de l'Etat hébreu exigent la fin de l'occupation israélienne sur les territoires palestiniens.

Je me targue de me considérer comme une jeune citoyenne bien informée

La chanteuse de 21 ans s'est fendue d'une lettre expliquant son choix qui a été tweetée par les organisateurs du concert : «Salut les amis, alors pour cette histoire de concert à Tel-Aviv, j'ai reçu un grand nombre de messages et de courriers et j'ai eu l'occasion de discuter avec plein de gens qui avaient des vues très diverses sur le sujet. Et je crois que la meilleure décision, c'est d'annuler le concert. Je me targue de me considérer comme une jeune citoyenne bien informée. J'ai recueilli bien des avis et beaucoup lu sur le sujet avant de prévoir cette date, malheureusement, je ne suis pas très fière de devoir reconnaître que je me suis trompée sur ce coup-là. Tel-Aviv est une magnifique région du monde et la visiter a toujours été un rêve pour moi. Je suis sincèrement désolée de devoir revenir sur mes engagements. J'espère qu'un jour nous pourrons tous danser ensemble.»

Selon le journal Jerusalem Post, le ministre de la Culture israélien, Miri Regev a réagi dans un communiqué : «Lorde, j'espère que vous serez une "pure héroïne", comme le proclame le titre de votre premier album. Soyez l'héroïne d'une culture pure, libre de toute influence extérieure et de toutes ces considérations politiques ridicules.»

Lire aussi : Israël, pas un «vrai pays» ? Le Crif furieux contre les éditions Bayard

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.