Emmanuel Macron juge «inacceptables» les critiques de Bachar el-Assad envers la France

Emmanuel Macron juge «inacceptables» les critiques de Bachar el-Assad envers la France© Philippe Wojazer Source: Reuters
Emmanuel Macron a rencontré le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg

S'exprimant devant la presse après avoir reçu le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, le président français a sévèrement critiqué les propos du président syrien Bachar el-Assad quant à un présumé «soutien au terrorisme» de la part de Paris.

Le 19 décembre, lors d'une conférence de presse conjointe avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, Emmanuel Macron est revenu sur la déclaration du président syrien Bachar el-Assad faite la veille et accusant Paris d'avoir soutenu les djihadistes en Syrie, des propos que le président français a qualifié d'«inacceptables».

«Nous avons été cohérents depuis le début»,s'est défendu le président français, assurant que Paris s'était toujours concentré sur un seul ennemi en Syrie : les djihadistes de l'Etat islamique.

La veille, Bachar el-Assad avait sévèrement jugé l'action française dans le dossier syrien. Il avait notamment accusé Paris d'être «le porte-étendard du soutien au terrorisme», en référence au soutien apporté par le quai d'Orsay aux rebelles qui combattent le gouvernement syrien depuis 2011.

Selon Bachar el-Assad, Paris n'aurait «pas le droit de parler de paix» en Syrie et ne serait pas en position de jouer un rôle diplomatique dans le règlement du conflit.

De son côté, interrogé à ce sujet un jour plus tôt sur France 2, Emmanuel Macron avait estimé qu'il faudrait compter avec Bachar el-Assad pour rétablir la paix en Syrie. Il avait néanmoins nuancé ses propos en assurant que le président syrien devrait «répondre de ses crimes».

Lire aussi : Macron assure qu'il faudra compter avec Bachar el-Assad, mais qu'il devra «répondre de ses crimes»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter