Nouveau «jour de rage» en Palestine : quatre manifestants tués et des dizaines de blessés (IMAGES)

- Avec AFP

Nouveau «jour de rage» en Palestine : quatre manifestants tués et des dizaines de blessés (IMAGES)
Les forces de sécurité israéliennes appréhendent un manifestant palestinien le 15 décembre 2017, photo ©Mohamad Torokman / Reuters

Pour le deuxième vendredi consécutif, de nouveaux heurts ont opposé des Palestiniens aux forces israéliennes lors de manifestations contre la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Quatre Palestiniens ont trouvé la mort ce 15 décembre en affrontant les forces de sécurité israéliennes. 

Depuis la reconnaissance, le 6 décembre dernier, par le président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël, des manifestations ont lieu quotidiennement. Il s'agit du deuxième vendredi – jour de grande prière pour les musulmans – marqué par des événements graves dans les Territoires palestiniens, une semaine après l'appel lancé par le mouvement islamiste du Hamas à faire de chaque vendredi un «jour de rage» et à relancer l'intifada. 

Deux Palestiniens ont été abattus près de Jérusalem. L'un d'eux avait poignardé et légèrement blessé, d'après le quotidien Haaretz, un policier israélien à la sortie de Ramallah, avant que les policiers n'ouvrent le feu.

A Gaza, deux autres manifestants, dont l'un amputé des deux jambes, ont été tués par des tirs de soldats israéliens. Dans cette enclave palestinienne, des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue d'après une estimation de l'AFP.

Nouveau «jour de rage» en Palestine : quatre manifestants tués et des dizaines de blessés (IMAGES) Source: AFP
Des Palestiniens portent une victime des tirs israélien à Gaza le 15 décembre 2017, photo ©MAHMUD HAMS

Plus largement, à Jérusalem et en Cisjordanie occupée, plusieurs autres milliers de manifestants se sont retrouvés après la fin de la prière musulmane hebdomadaire. Une partie d'entre eux sont ensuite allés au contact des soldats et policiers israéliens, lesquels ont riposté aux jets de pierres par des tirs à balles réelles ou en caoutchouc et de gaz lacrymogènes, à Ramallah, Bethléem, Hébron, Qalandiya et près de Naplouse, en Cisjordanie. 

Nouveau «jour de rage» en Palestine : quatre manifestants tués et des dizaines de blessés (IMAGES)
Des manifestants fuient les tirs de gaz lacrymogènes à la frontière entre Israël et Gaza, photo ©MOHAMMED ABED / AFP

Jérusalem sous haute tension

A Jérusalem, où 30 000 fidèles ont prié sur l'esplanade des Mosquées, les policiers se sont vigoureusement empoignés dans la Vieille ville avec des dizaines de personnes agitant de grands drapeaux palestiniens après la fin de la prière. Aux abords de la porte de Damas, qui donne accès au cœur historique de Jérusalem, la situation était également tendue. Les forces de sécurité ont vigoureusement repoussé des dizaines de manifestants palestiniens.

A Gaza, plus de 140 personnes ont été blessées par balles et des dizaines d'autres en Cisjordanie occupée.

La décision américaine et les violences qu'elle a suscitées avaient déjà causé la mort de quatre Palestiniens, fait des centaines de blessés et conduit à des dizaines d'arrestations depuis le 6 décembre dernier.

Lire aussi : La Cour suprême d'Israël demande la légalisation de la non-restitution des corps palestiniens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.