L'ancien ministre russe de l'Economie condamné à huit ans de colonie pénitentiaire pour corruption

L'ancien ministre russe de l'Economie condamné à huit ans de colonie pénitentiaire pour corruption© Mikhail Voskresenskiy Source: Sputnik
L'ex-ministre russe de l'Economie, Alexeï Oulioukaïev.

L'ancien ministre russe de l'Economie, Alexeï Oulioukaïev, a été condamné à huit ans de camp à régime sévère pour corruption. Il a été reconnu coupable d'avoir tenté d'extorquer un pot-de-vin au patron du géant pétrolier Rosneft.

L'ancien ministre russe du Développement économique, Alexeï Oulioukaïev, a été reconnu coupable «d'avoir reçu un pot-de-vin alors qu'il exerçait une fonction officielle», a déclaré la juge Larissa Semionova, lors de l'énoncé du verdict le 15 décembre. Il a été condamné à huit ans de camp à régime sévère pour corruption et a écopé d'une amende de 130 millions de roubles (environ 1,9 million d'euros). L'ex-ministre a annoncé son intention de faire appel.

Le Parquet avait requis dix ans de camp à régime sévère et une amende de 500 millions de roubles (environ 7 millions d'euros).

Ministre du Développement économique de 2013 à 2016, Alexeï Oulioukaïev, 61 ans, est accusé d'avoir tenté d'extorquer un pot-de-vin de deux millions de dollars à Igor Setchine, puissant patron du géant pétrolier Rosneft et proche du président Vladimir Poutine, en échange d'une autorisation pour la vente à Rosneft de la part de l'Etat dans le producteur pétrolier régional Bachneft.

Alexeï Oulioukaïev, qui a accueilli avec un visage impassible le verdict du tribunal, a déclaré que sa condamnation était «injuste». Avant l'énoncé de la sentence, il avait dit espérer une décision «juste» du tribunal, après avoir dénoncé à plusieurs reprises un procès aux accusations «absurdes» et relevant d'une «provocation monstrueuse et cruelle». Il a dénoncé son procès comme un coup monté de la part de la direction de Rosneft et d'anciens membres du FSB.

Il avait également estimé lors d'une audience précédente qu'une condamnation à une longue peine de camp à régime sévère, où les conditions sont plus rigoureuses que dans les camps à régime ordinaire, équivaudrait à «une condamnation à mort». «Mais l'Histoire m'acquittera», avait-il lancé.

Lire aussi : Le géant russe du pétrole Rosneft victime d'une cyber-attaque

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»