Une roquette tirée depuis Gaza a touché une ville israélienne

Une roquette tirée depuis Gaza a touché une ville israélienne © Amir Cohen Source: Reuters
Une roquette a été lancée depuis Gaza et a visé la ville de Sdérot en Israël (image d'archive datant de 2014)

Selon Tsahal, une roquette a été tirée depuis Gaza et a explosé dans une ville israélienne. Depuis l'annonce de Donald Trump, le 6 décembre, de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël, les tensions sont vives dans la région.

L'armée israélienne a fait état dans la soirée du 8 décembre d'un tir de roquette de Gaza ayant touché le territoire israélien. Tsahal affirme que le tir a atteint la ville de Sdérot, peuplée de 25 000 civils. Les sirènes ont retenti au conseil régional de Sha’ar HaNegev et dans la ville de Sdérot. The Jerusalem Post fait savoir que plusieurs véhicules ont été endommagés. La chaîne israélienne i24news assure que la roquette n'a fait aucun blessé.

Le service national d'ambulances israélien a fait savoir que ses infirmiers avaient pris en charge une quinquagénaire, légèrement choquée.

14 blessés palestiniens dans des raids israéliens

Dans la même journée, l'armée israélienne a annoncé avoir intercepté une roquette tirée de Gaza vers son territoire. Elle a répliqué en frappant, par des raids aériens, des positions militaires du mouvement islamiste Hamas dans l'enclave palestinienne. Le bilan est de 14 blessés, selon le ministère de la Santé palestinien gazaoui. 

Enfin, deux Palestiniens ont été tués dans des heurts avec les forces israéliennes dans la bande de Gaza, le 8 décembre toujours. Des affrontements ont en effet opposé à Jérusalem, en Cisjordanie et à Gaza, des manifestants palestiniens aux autorités israéliennes. En Cisjordanie et à Jérusalem, l'organisation du Croissant-Rouge palestinien signale que 217 manifestants ont été blessés, dont sept par des tirs à balles réelles et 45 par des projectiles en caoutchouc anti-émeute, d'après The Times of Israel. Selon cette même source, 162 Palestiniens ont dû être pris en charge après avoir inhalé du gaz lacrymogène.

Ces événements surviennent après que Donald Trump a annoncé la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale d'Israël. Le mouvement islamiste palestinien Hamas a en réaction appelé à une «nouvelle intifada».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter