Selon Lavrov, Washington pense pouvoir régler le conflit israélo-palestinien «d'un seul coup»

Selon Lavrov, Washington pense pouvoir régler le conflit israélo-palestinien «d'un seul coup»© Sascha Schuermann Source: AFP
Le Secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson et son homologue russe Sergueï Lavrov

Alors que la Palestine s'embrase après la décision américaine sur le statut de Jérusalem, Washington se montre confiant quant à ses capacités à résoudre le conflit israélo-palestinien et laisse entendre que le «deal du siècle» est en préparation....

Véritable maîtres négociateurs ou responsables aveuglés par leurs ambitions ? Moscou semble s'interroger du bois dans lequel sont faits les diplomates américains, à la suite d'une conversation entre le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson et le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, lors de leur rencontre à Vienne, le 7 décembre.

«Rex [Tillerson] [...] m'a laissé entendre que les Etats-Unis s'attendaient à faire le "deal du siècle" qui résoudrait le conflit israélo-palestinien d'un seul coup», a confié le chef de la diplomatie russe, semblant quelque peu sceptique. «Nous voulons certainement comprendre comment ils voient cela arriver», a-t-il poursuivi, curieux d'entendre ce plan qui a pour vocation de régler instantanément l'une des crises les plus complexes de la planète.

Cette confession intervient qui plus est quelques jours après que le président américain Donald Trump a reconnu la ville de Jérusalem comme capitale d'Israël – une décision clouée au pilori par l'immense majorité de la communauté internationale. Elle a en outre provoqué des manifestations dans de nombreux pays du monde musulman (Egypte, Turquie, Jordanie, notamment), ainsi qu'en Palestine. A Gaza, un Palestinien est mort dans des heurts avec la police lors de ces manifestations, alors que le Hamas a appelé à une nouvelle intifada.

Autant d'événements qui permettent légitimement de douter que l'on se rapproche d'une résolution de crise à court terme. Mais peut-être n'est-ce qu'une première étape savamment calculée du «deal du siècle» que prévoirait Washington ?

Lire aussi : Mobilisation palestinienne contre la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter