«Priez pour que le prince George soit gay» : un prêtre écossais crée la polémique

«Priez pour que le prince George soit gay» : un prêtre écossais crée la polémique© Richard Pohle Source: AFP
Le prince George en compagnie de son père le prince William

Le recteur de la cathédrale Sainte-Marie de Glasgow, lui-même homosexuel et militant des droits LGBT au sein de l'Eglise anglicane, a appelé à prier pour que l'héritier de la couronne, âgé de quatre ans, soit homosexuel.

Curieuse prière que celle conseillée par le révérend britannique Kelvin Holdsworth. Celui-ci a recommandé aux fidèles de prier «pour que le prince George soit gay». Si l'homme de foi attache autant d'importance à la future orientation sexuelle du fils du prince William et de son épouse Kate, âgé de quatre ans et troisième dans l'ordre de succession au trône britannique, c'est qu'il est lui-même homosexuel et militant pour les droits LGBT. 

«Le moyen le plus rapide de rendre l'Église d'Angleterre plus accueillante est de prier pour que le prince George soit béni un jour avec l'amour d'un beau jeune homme», a écrit Kelvin Holdsworth, recteur de la cathédrale Sainte-Marie de Glasgow, sur son compte Twitter.

Cet appel pour le moins inhabituel a été qualifié de «mauvais sort de conte de fée» par l'ancien chapelain de la reine Elizabeth II, le révérend Gavin Ashenden. «Mieux vaut souhaiter au prince George... d'accomplir son devoir de prince en se mariant et en ayant des enfants», a-t-il déclaré au Times.

Ce prêtre anglican influent a également condamné cette sortie de Kelvin Holdsworth. «Prier pour que le prince George grandisse de cette manière [...] c'est prier pour affaiblir et saper son rôle constitutionnel et personnel», a-t-il déclaré au magazine Christian Today.

La question de la reconnaissance des unions ou des ordinations de personnes homosexuelles suscite de vives controverses depuis plusieurs années au sein de l'Eglise anglicane, forte de quelque 85 millions de fidèles.

Lire aussi : Une candidate transgenre remporte une élection aux Etats-Unis

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.