A 96 ans, l'ancien comptable d'Auschwitz est envoyé en prison

A 96 ans, l'ancien comptable d'Auschwitz est envoyé en prison© TOBIAS SCHWARZ Source: AFP
Oskar Gröning, lors de son procès en 2015

Condamné en 2015, un ancien SS et comptable d'Auschwitz, Oskar Gröning, âgé de 96 ans, a été jugé «apte» par un tribunal allemand pour l'incarcération. Il avait été condamné pour «complicité» dans le meurtre de plus de 300 000 juifs.

Oskar Gröning, 96 ans, n'aura pas eu de dispense malgré son âge avancé. La cour d'appel de Celle, en Allemagne, a annoncé le 29 novembre que l'ancien SS et comptable du camp d'extermination d'Auschwitz était «apte à exécuter sa peine». En 2015, il avait été condamné à quatre ans de prison pour «complicité» dans le meurtre de plus de 300 000 juifs. S'étant excusé durant son procès, il avait alors évoqué une «faute morale».

Néanmoins, il avait aussi déposé un recours contre sa condamnation, confirmée l'an dernier par la cour fédérale et devenue définitive. Le 29 novembre, la justice a estimé qu'il était désormais en mesure d'être incarcéré. La juridiction a ainsi confirmé un premier jugement rendu dans le même sens en août. Le condamné a la possibilité d'entamer un ultime recours mais la décision en appel n'est pas suspensive.  

Selon la cour, l'Etat a pour obligation de garantir à ses citoyens «la confiance dans le fonctionnement des institutions et d'assurer l'égalité de traitement de toutes les personnes reconnues coupables dans des procédures pénales».

Cependant, en raison de l'âge avancé d'Oskar Gröning, le centre de détention devra mettre à disposition équipements et soins médicaux adéquats.

Au cours de son procès en juillet 2015, l'ancien comptable s'était vu reprocher d'avoir accepté «un travail de bureau sûr» dans une «machine entièrement destinée à tuer des gens» et «insupportable pour l'esprit humain».

Dans ses réquisitions, le procureur avait mis en balance la «contribution mineure» d'Oskar Gröning au fonctionnement d'Auschwitz.

Oskar Gröning fait partie des derniers anciens nazis à avoir répondu de leurs actes devant les tribunaux, plus de 70 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Lire aussi : La région Ile-de-France prive des élus FN d'aller à Auschwitz avec des lycéens

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.