Une Danoise de 17 ans condamnée à huit ans de prison pour des projets d'attentats contre des écoles

Une Danoise de 17 ans condamnée à huit ans de prison pour des projets d'attentats contre des écoles
Illustration ©AFP

Arrêtée alors qu'elle envisageait des attentats à la bombe dans des écoles danoise, la lycéenne s'était radicalisée après sa conversion à l'islam fin 2015. Elle voulait punir les «infidèles» et trouvait l'Etat islamique «excitant».

Les juges ont alourdi en appel la peine de prison de deux ans de Natascha Colding-Olsen, jeune danoise condamnée ce 27 novembre 2017 à huit ans de prison. Radicalisée et apprentie djihadiste, l'adolescente avait projeté deux ans plus tôt, à l'âge de 15 ans de faire exploser des bombes dans deux écoles : l'une où elle était scolarisée et l'autre, une école juive de Copenhague, la capitale.

Lors de son arrestation en janvier 2016, la police danoise avait notamment trouvé une note avec les mots suivants, cités par le média danois Tv2 : «Attaque à la bombe contre les infidèles le 8 janvier [2017].» Sur d'autres billets figuraient «Djihad» ou encore «Allah Akbar». La lycéenne s'était en outre procurée des composants de base nécessaires à la confection d'explosif de type TATP, utilisé dans les attentats de Bruxelles en 2016.

D'après l'agence de presse AP, l'adolescente s'était convertie à l'islam en octobre 2015. Durant le procès, elle a expliqué que se battre pour Daesh était excitant, d'après l'agence de presse Ritzau. C'est la première femme de l'histoire danoise à être condamnée pour terrorisme.

Lire aussi : France : 18 000 noms figurent dans le fichier de signalement des radicalisés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.