Trump et Medvedev troublent la traditionnelle photo de famille de l'Asean à Manille (IMAGES)

Trump et Medvedev troublent la traditionnelle photo de famille de l'Asean à Manille  (IMAGES)© Jonathan Ernst Source: Reuters
Dmitri Medvedev, Nguyen Xuan Phuc, Donald Trump et Rodrigo Duterte à l'ouverture du sommet de l'Asean

Roi des poignées de main remarquées, le président américain a encore profité de l'occasion pour offrir un délicieux moment de diplomatie aux journalistes pendant la traditionnelle photo de groupe des pays de l’Asie du Sud-Est.

Toutes les poignées de main ne sont pas de simples formalités. La traditionnelle photo de famille de l’ouverture du sommet de l’Association des pays l’Asie du Sud-Est (Asean) prévoit une position pour le moins acrobatique : les représentants des Etats participant doivent en effet former une ligne et croiser les bras pour saisir la main de chaque voisin. Un tradition censée symboliser l’unité des pays de l’Association qui se tient dans la capitale philippine, Manille, du 10 au 14 novembre et à laquelle les représentants de 20 pays prennent part.

Une pratique immuable depuis des années qui a pourtant mis dans l’embarras Donald Trump dont c'était le baptême au sommet de l’Asean. Le président américain a d’abord saisi des deux mains les doigts du Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc, à sa droite, négligeant la main tendue du dirigeant philippin Rodrigo Duterte, à sa gauche.

© Jonathan Ernst Source: Reuters

Puis, conscient de sa maladresse, le chef d’Etat américain a rapidement rectifié le tir et tendu la main au président philippin avec un large sourire. Pour finalement offrir à cet instant cocasse l'immortalité .

Lire aussi : Encore une ! Trump et Macron échangent une poignée de main interminable sur les Champs-Elysées

Il ne fut pas le seul dirigeant déconcerté par cette tradition de l’Asean : le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, représentant de Moscou à ce sommet, a lui décidé de ne pas se soumettre à cette sympathique coutume en ne croisant pas du tout les bras. Tout sourire, il a simplement tendu les mains aux dirigeants à ces côtés, rompant en quelque sorte la «chaîne de l’unité».

Lire aussi : Le langage du corps de Donald Trump, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au G20 décrypté

Pourtant, le fonctionnaire moscovite est un habitué de ce sommet asiatique et de son original protocole. D'ailleurs, comme à Manille, Dmitri Medvedev avait déjà commis la même erreur à Hanoï en 2010. Pas simple la diplomatie !

Source: Reuters
La photo de famille de l'Asean, 2010


Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.