Le langage du corps de Donald Trump, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au G20 décrypté

Le langage du corps de Donald Trump, Vladimir Poutine et Emmanuel Macron au G20 décrypté© Carlos Barria Source: Reuters
Vladimir Poutine et Donald Trump lors de leur rencontre au G20

Emmanuel Macron qui tend la main à Donald Trump, la poignée de main de ce dernier avec Vladimir Poutine : un expert a passé au crible pour RT les petits gestes des dirigeants du G20, qui en disent parfois bien plus que les mots.

Si les propos des dirigeants du G20 vont être analysées dans les moindres détails, il y également beaucoup à apprendre des gestes qu'ils échangent selon l'expert en langage du corps, Robert Phipps.

Au micro de RT, ce dernier s'est notamment penché sur la très attendue première poignée de main entre Vladimir Poutine et Donald Trump.

Auteur: RT

Selon lui, la manière dont le président américain s'est comporté pendant cette poignée de main peut avoir deux significations. «Donald Trump tend sa main en premier, puis, quand Vladimir Poutine fait la même chose, vous voyez la main gauche de Donald Trump venir sous l'avant-bras de Vladimir Poutine», a-t-il remarqué. «C'est soit une connexion émotionnelle, soit un geste de contrôle», a-t-il analysé.

Quant au comportement du président russe, Robert Phipps a noté qu'il avait pointé son doigt sur Donald Trump. «Pointer du doigt est généralement un signal agressif», a-t-il expliqué, avant d'ajouter que le président américain ne l'avait peut-être pas perçu ainsi, puisqu'il a donné quelques instants plus tard une tape dans le dos de son homologue russe. «Encore une fois, cela peut-être vu comme un geste affectueux, ou de contrôle», a-t-il précisé.

Le choix du président russe de se tenir derrière une table est également un élément notable selon l'expert : «Cela peut-être vu comme une barrière aux autres dirigeants.»

En ce qui concerne la photo des dirigeants du G20, Robert Phipps a livré son analyse sur les places occupées par les chefs d'Etat.

Auteur: RT

«Angela Merkel est l'hôtesse de l'évènement donc elle est au premier rang et au centre, là où l'on s'attend à ce qu'elle soit. D'une manière générale, plus vous êtes loin du centre du pouvoir, plus le pouvoir se diffuse», a-t-il fait valoir.

Bien que la place des dirigeants soit définie à l'avance, l'attitude du président français Emmanuel Macron est, aux yeux de Robert Phipps, le signe qu'il a pris des libertés et a choisi de venir aux côtés de Donald Trump.

© Pool Source: Reuters

«Cela semble être un choix de ce que je vois sur la vidéo, car il avance et se place délibérément à l'extérieur de Donald Trump, ce qui place de fait le président américain à l'intérieur», a noté Robert Phipps, jugeant qu'ainsi «Emmanuel Macron tend la main à Donald Trump.»

Après la photo, le président français engage d'ailleurs la conversation avec son homologue américain et lui donne «un petit coup de poing sur la poitrine, très doucement». «Cela peut-être vu comme une petite brutalité mais avec un côté affectueux», selon l'expert. «Je ne sais pas de quoi ils parlent, mais il lui dit : "Allez, il faut que tu le fasses" parce que sinon il n'y a pas de raisons pour le coup sur la poitrine.» 

© Kay Nietfeld Source: Reuters

Lorsque RT lui a demandé si l'attitude d'un des dirigeants l'avait particulièrement interpellé, Robert Phipps a jugé que Donald Trump tenait une place à part parce qu'il faisait «beaucoup de gestes de contrôle» quand il rencontrait les autres dirigeants.

Lire aussi : Emmanuel Macron : «Ma poignée de main avec Trump, ce n'est pas innocent»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.