L'armée syrienne reprend la dernière ville encore aux mains de Daesh

L'armée syrienne reprend la dernière ville encore aux mains de Daesh© Khaled Al Hariri
Garde-frontière syrien à Abou Kamal

L'Armée syrienne, soutenue par ses alliés comme le Hezbollah, a chassé l'organisation terroriste Etat islamique d'Abou Kamal, la dernière localité d'importance encore tenue par les djihadistes.

Le dernier bastion de Daesh en Syrie, Abou Kamal, est tombé ce 8 novembre. Après Deir ez-Zor, l'armée syrienne, appuyée par le Hezbollah mais aussi par des troupes irakiennes, est venu à bout de l'organisation terroriste.

Une vidéo publiée sur un compte Youtube affilié aux forces armées syriennes montre des soldats ainsi que plusieurs combattants de groupes alliés, parmi lesquels des membres du Hezbollah, célébrant la reprise de la ville. 

Bien que Abou Kamal soit une ville de moindre importance que Deir ez-Zor, la perte de cette position stratégique à proximité de la frontière irakienne prive Daesh de la dernière zone urbaine syrienne de son «califat» autoproclamé en 2014. Les djihadistes, en effondrement final, ne contrôleraient plus que des villages Et selon le controversé Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), toutefois cité par l'AFP, encore au moins un champ pétrolier.

Le 4 novembre dernier, l'armée russe avait pilonné les positions de Daesh positionnées à proximité d'Abou Kamal. Le ministère russe de la Défense avait évoqué des pertes écrasantes pour l'organisation terroriste. La veille, le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, avait estimé que Daesh ne tenait plus que 5% du territoire syrien, tandis qu'au maximum de son extension – avant l'intervention russe fin 2015 – elle contrôlait jusqu'à 70% de la Syrie.

Après le déclenchement de la guerre civile en Syrie en 2011 et l'émergence du groupe al-Nosra, avatar d'al-Qaïda, des groupes dits «rebelles» s'étaient emparés de larges portions de la province de Deir ez-Zor et de sa capitale éponme. En 2014, lors d'une offensive fulgurante en Syrie et en Irak, Daesh avait à son tour conquis ces mêmes zones.

Lire aussi : Des armes des pays de l’OTAN découvertes dans un entrepôt de Daesh en Syrie (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.