Russie: un homme tue deux femmes, assaille une voiture et meurt d'une crise d'épilepsie

Russie: un homme tue deux femmes, assaille une voiture et meurt d'une crise d'épilepsie
Capture d'écran Youtube / E1.RU

Pris d'une soudaine folie meurtrière, un Russe armé d'un couteau a assassiné deux femmes avant de s'attaquer à une voiture dont la caméra embarquée a filmé la scène. Neutralisé par la police, l'homme serait mort d'une crise d’épilepsie peu après.

Un fait divers sordide, que la police locale a qualifié de «terrible massacre» dans un communiqué, a endeuillé le 4 novembre le village de Kedrovka, dans la région de l'Oural, en Russie.

Un homme âgé d'une quarantaine d'année atteint de troubles mentaux a brutalement assassiné à coups de couteau l'employée d'un magasin et une seconde femme, vraisemblablement témoin, dont le corps a été trouvé à quelques mètres de là. Surpris par l'arrivée d'un véhicule comme on peut le voir sur les images de sa caméra embarquée (sur laquelle figure une date erronée) mises en ligne par le média local e1.ru, il se détourne de sa triste besogne et décide de s'en prendre à l'automobiliste. Devinant ses desseins, le conducteur décide d’accélérer afin d'échapper au forcené, le renversant au passage. Le pare-brise a manqué d'exploser à l'impact. 

Attention, images très choquantes

Finalement arrêté et neutralisé par des policiers avant de faire de nouvelles victimes, l'homme a ensuite, selon la police, fait une crise d'épilepsie qui lui a été fatale. Il est décédé avant l'arrivée des secours. 

D'après les déclarations de la mère du forcené, l'homme avait montré des signes d'agitation et était devenu agressif dès le matin de ce jour funeste, ce qui l'a poussée à appeler sa fille pour qu'elle le conduise à l'hôpital. Sans succès car le malade était déjà devenu incontrôlable. 

Lire aussi : L'atroce vidéo d'un viol et de meurtres par une milice en RDC témoigne du chaos de ses provinces

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.