Une conseillère fédérale suisse veut lancer une opération de sauvetage pour les réfugiés... en Libye

Une conseillère fédérale suisse veut lancer une opération de sauvetage pour les réfugiés... en Libye© Francois Lenoir Source: Reuters
Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale suisse, ici en 2015 au siège de la Commission européenne à Bruxelles

L'ancienne présidente de la confédération suisse et actuelle conseillère fédérale socialiste Simonetta Sommaruga a exprimé dans une interview, accordée à NZZ am Sonntag, son souhait de lancer une opération de sauvetage des migrants détenus en Libye.

Simonetta Sommaruga, conseillère fédérale suisse et membre du Parti socialiste (PS), qui avait été présidente de la confédération en 2015, a fait part à la presse le 5 novembre dernier de son souhait de mettre en place une opération de sauvetage des réfugiés des centres de détention en Libye.

Dans une interview accordée au journal NZZ am Sonntag, l'élue bernoise a lancé un appel à l'Union européenne, estimant que la Suisse devait faire sortir au plus vite des centres de détention les personnes les plus faibles, surtout les femmes et les enfants.

Le dirigeant du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) s'est déjà dit «choqué» par les conditions de vie des migrants vivant dans ces centres de détentions libyens. Ceux-ci accueillent plusieurs milliers de migrants qui tentent de rejoindre l'Europe en traversant la mer.

Une annonce faite en amont d'un sommet sur la migration

Cette annonce a été faite dix jours avant la réunion du groupe de contact de la Méditerranée centrale qui doit se tenir à Berne et que la Confédération finance à hauteur de 300 000 francs suisses (soit environ 260 000 euros), selon le quotidien alémanique. La proposition de Simonetta Sommaruga, qui entend «évacuer les personnes particulièrement vulnérables de Libye», s'inscrit dans le cadre de cette concertation.

Ce groupe comprend également les pays de l'Union européenne et du continent africain qui se trouvent sur les routes migratoires les plus empruntées. Leur réunion a pour but de procéder à un échange d'informations et de définir une ligne stratégique coordonnée. 

Selon les informations des journaux SonntagsZeitung et Le Matin Dimanche, la question sera également débattue de savoir si l'UE allouera ou non des fonds à la réinsertion des réfugiés qui souhaiteraient retourner dans leur pays d'origine.

Lire aussi : La Suisse, productrice de série télévisée nigériane pour dissuader les migrants de venir en Europe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.