AQMI revendique la responsabilité de la mort de 9 soldats algériens

AlgérieSource: Reuters
Algérie

Le groupe djihadiste AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) a diffusé un communiqué dans lequel il revendique la responsabilité de la mort de 14 soldats de l’armée algérienne le 17 juillet dans une embuscade. L’Etat reconnaît avoir perdu neuf soldats.

Sur les réseaux sociaux, les djihadistes ont publié des photos de victimes présumées en précisant qu’ils avaient attaqué une section de l’armée algérienne au Sud d’Ain-Defla le soir de l’Aid, jour de fête où les musulmans célèbrent la fin du ramadan. Ils ont aussi fait savoir qu’ils étaient parvenus à récupérer les armes des soldats qui avaient été tués. 

A l’heure actuelle, le bilan de cette attaque demeure incertain car le nombre de victimes varie. Alors qu'AQMI revendique 14 victimes, l'armée algérienne annonce la mort de neuf soldats. «On déplore le décès en martyr de neuf soldats et des blessures pour deux autres», lit-on dans un communiqué de l’armée algérienne.

«Les éléments de l'Armée Nationale Populaire ont aussitôt procéder au bouclage de la zone et déclencher une grande opération de ratissage pour débusquer ces criminels et les abattre», ajoute l’armée.

Selon les informations officielles, il s’agit de l’attaque la plus meurtrière contre des soldats algériens depuis le début de l’année compte tenu de la diminution des violences islamistes dans la région. Néanmoins, certaines régions situées à l’est de la capitale continuent de subir des attaques attribuées à Daesh.

Le ministère de la Défense algérien a annoncé que 102 islamistes armés avaient été tués, capturés ou s’étaient rendus aux militaires algériens durant les six premier mois de 2015. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales