L'assaillant de New York avait été interrogé pour terrorisme en 2015 par des agents fédéraux

L'assaillant de New York avait été interrogé pour terrorisme en 2015 par des agents fédéraux
Sayfullo Saipov, photo ©St. Charles County Department of Corrections/Reuters

En 2015 déjà, Sayfullo Saipov était surveillé par les services antiterroristes en raison de ses connections douteuses. Il se serait radicalisé après son arrivée en 2010 aux Etats-Unis. Il a tué huit personnes le 31 octobre à New York.

D'après des sources policières citées par la chaîne américaine ABC News, Sayfullo Saipov, l'auteur de l'attaque au véhicule-bélier de Manhattan le 31 octobre 2017, a déjà eu affaire à des agents fédéraux en 2015. Le département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis l'avait alors qualifié de «point de contact» avec deux autres hommes figurant dans les bases de données du contre-terrorisme américain, en raison de leur provenance de pays jugés sensibles.

L'un de ces deux individus s'est ensuite évaporé dans la nature et il est toujours recherché par les autorités comme possible terroriste. Sayfullo Saipov avait pour sa part été relâché, faute de preuves suffisantes contre lui.

Originaire d'Ouzbékistan, il est arrivé aux Etats-Unis en toute légalité en 2010. Selon ABC News, il a obtenu son titre de séjour, sa carte verte, grâce à la loterie des visas de diversité, un système visant à accueillir des candidats provenant principalement de pays avec un faible taux d’immigration vers les Etats-Unis, afin de diversifier la population immigrée.

Après son arrivée, il a vécu dans l'Ohio, puis en Floride, avant d'élire domicile dans le New Jersey, près de New York. D'après Mirrakhmat Muminov, un activiste résidant dans l'Ohio cité par Reuters, Sayfullo Saipov se serait alors rapidement radicalisé. «Il a commencé à étudier la religion aux Etats-Unis», a-t-il souligné, précisant : «Il est devenu religieux sur un coup de tête.»

Donald Trump, qui milite pour un système d'immigration plus exigeant et fondé sur le mérite et dont le décret migratoire s'est heurté à une forte résistance, s'en est vivement pris au système de loterie ce 1er novembre. «Les terroristes sont venus dans notre pays par le moyen du programme de visa de diversité», a-t-il déploré.

Le 31 octobre, Sayfullo Saipov a foncé dans la foule avec une camionnette à New York, tuant huit personnes et en blessant plus d'une dizaine. Un message en arabe, dans lequel il fait allégeance à Daesh, a été retrouvé dans le véhicule.

Lire aussi : Après l'attentat de New York, Donald Trump ordonne un renforcement du contrôle des étrangers

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.