Kiev bombarde Donetsk : un civil tué, un hôpital endommagé (VIDEO)

Capture d'écran de la vidéo
Capture d'écran de la vidéo

Au moins une personne a été tuée et plusieurs autres blessées à Donetsk, lors du bombardement d’un quartier résidentiel par Kiev. Selon un de leur porte-parole, les rebelles ont répertorié près de 50 violations du cessez-le-feu le 18 juillet.

Samedi, l’armée ukrainienne a procédé au bombardement d’un quartier résidentiel de Donetsk au cours duquel, selon les autorités de la ville, un hôpital a été touché, blessant du même coup un médecin et plusieurs patients.

Edouard Basourine, porte-parole de la république autoproclamée de Donetsk, a rapporté que «des maisons habités ont été touchées…Les services d’urgence de la république sont en route vers le site du bombardement où des incendies se sont déclarés».

Edouard Basourine, porte-parole de la république autoproclamée de Donetsk, a rapporté que «des maisons habités ont été touchées…Les services d’urgence de la république sont en route vers le site du bombardement où des incendies se sont déclarés». Il a ajouté que le ministère de l’intérieur de Donetsk avait répertorié, aujourd’hui seulement, 49 violations du cessez-le-feu conclu à Minsk en février dernier, expliquant que l’armée ukrainienne bombardait un quartier contrôlé par les forces rebelles.

Le correspondant de RT à Donetsk, Mourad Gazdiev, annonce que ce bombardement est l’un des plus importants de ces derniers mois. S’appuyant sur les témoignages des combattants, des armes d’un calibre supérieur à 100mm auraient été utilisées. Une violation des accords de Minsk qui prévoient leur retrait à au moins 50 km de la ligne de front.

«Il ne s’agit pas d’un ou deux obus qui ont été tirés accidentellement, nous avons compté des dizaines d’impact au sol», a précisé le correspondant de RT. D’après ses dires, il y a beaucoup d’appartements et de magasins dans la zone ciblée. Ses habitants affirment que leur quartier n’a pas de «valeur militaire».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales