Le Parlement catalan qualifie les mesures du gouvernement espagnol de «coup d'Etat»

Le Parlement catalan qualifie les mesures du gouvernement espagnol de «coup d'Etat»© PAU BARRENA / AFP
Image d'illustration

Le ton monte à nouveau après l'annonce par Mariano Rajoy de l'activation de l'article 155, limitant l'autonomie catalane. Après une manifestation de 450 000 personnes à Barcelone, c'est le Parlement de la région qui monte au créneau.

Carme Forcadell, présidente du Parlement de Catalogne, a qualifié de «coup d'Etat» la décision de Madrid de transférer le pouvoir des autorités régionales au gouvernement central espagnol, le 21 octobre, dans un discours retransmis à la télévision.

«Le Premier ministre [espagnol] Rajoy veut que le Parlement de Catalogne arrête d'être un parlement démocratique, et nous ne laisseront pas cela arriver», a déclaré Carme Forcadell.

«C'est pourquoi nous voulons envoyer aux citoyens de ce pays un message de fermeté et d'espoir», a-t-elle poursuivi, se disant déterminée à défendre la «souveraineté du Parlement de Catalogne».

Cette déclaration intervient après l'annonce du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, qui a enclenché le processus de suspension de l'autonomie de la Catalogne via l'article 155 de la Constitution espagnole. Il reproche notamment aux autorités régionales d'avoir tenu un référendum d'indépendance que Madrid juge illégal pour inconstitutionnalité.

Dans la foulée de l'annonce du Premier ministre espagnol, environ 450 000 personnes, selon la police municipale, ont manifesté pour l'indépendance à Barcelone.

Le président de la région catalane Carles Puigdemont doit pour sa part s'exprimer à 21h.

Lire aussi : Rajoy annonce l'activation de l'article 155 et la révocation du gouvernement de la Catalogne

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.