Israël accorde de nouvelles constructions aux colons à Hébron, pour la première fois depuis 2002

- Avec AFP

Israël accorde de nouvelles constructions aux colons à Hébron, pour la première fois depuis 2002© Ammar Awad Source: Reuters
Vue d'Hébron en juillet 2017

Le 16 octobre, le gouvernement israélien a donné son accord pour l'installation de nouveaux colons dans la ville sous haute tension d'Hébron. Les ONG s’inquiètent et dénoncent une faveur de Netanyahou à «un petit groupe de colons».

Israël a approuvé le 16 octobre la construction de 31 logements réservés aux colons juifs dans la ville d'Hébron, en Cisjordanie occupée, une première depuis 2002 selon l'organisation israélienne anti-colonisation La Paix maintenant.

Ces 31 logements doivent sortir de terre dans le centre de la vieille ville, sur un terrain appartenant actuellement à l'armée israélienne, selon Anat Ben Nun, responsable de La Paix maintenant.

A Hébron, qui a souvent été le théâtre de violences, quelque 800 colons juifs vivent sous haute protection militaire parmi 200 000 Palestiniens.

L'approbation décernée le 16 octobre par l'autorité israélienne à la construction de nouveaux logements est encore susceptible d'objections et de recours qui pourraient aller «jusqu'à la Cour suprême israélienne», selon la responsable associative.

20% de colons en plus selon l'ONG

Mais l'ONG s'alarme surtout de la portée de cette décision, compte tenu de la situation délicate à Hébron. «La colonisation à Hébron représente le visage le plus laid de l'occupation», s'est indigné La Paix maintenant dans un communiqué. Selon l'ONG, la proportion de colons à Hébron devrait augmenter de 20% grâce à l'octroi de ces nouveaux permis de construire.

«En faisant tout ce qui est en son pouvoir pour faire plaisir à un petit groupe de colons, [le Premier ministre israélien Benjamin] Netanyahou attente non seulement à la moralité d'Israël et à son image internationale, mais foule aux pieds les valeurs fondamentales des droits de l'Homme et de la dignité», estime encore l'ONG.

La colonisation, c'est-à-dire la construction d'implantations civiles en territoire occupé, est illégale au regard du droit international. Elle est considérée par une grande partie de la communauté internationale comme faisant obstacle à la paix entre Israéliens et Palestiniens qui se fait attendre depuis des décennies.

Lire aussi : Israël: des juifs français défilent à Hébron contre la décision de l'Unesco favorable à la Palestine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.