Jusqu'à ce que «la première bombe tombe», le dialogue avec Pyongyang prévaudra, selon Tillerson

Jusqu'à ce que «la première bombe tombe», le dialogue avec Pyongyang prévaudra, selon Tillerson© Jonathan Ernst / Reuters
Rex Tillerson

Quelques jours après que Donald Trump a fait savoir à son secrétaire d'Etat qu'il était inutile de discuter avec Pyongyang, Rex Tillerson a assuré que le président ne cherchait pas la guerre avec la Corée du nord et privilégiait la diplomatie.

Dans l'émission State of the Union sur la chaîne CNN, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson a fait savoir le 15 octobre que Donald Trump lui avait ordonné de poursuivre les contacts avec Pyongyang afin de faire retomber les tensions. «Cet effort diplomatique continuera jusqu'à ce que la première bombe tombe», a poursuivi Rex Tillerson, cité par l'agence de presse Reuters.

«[Donald Trump] ne cherche pas la guerre [avec la Corée du Nord]», a encore assuré le secrétaire d'Etat. 

Plus tôt en octobre, Donald Trump, sur Twitter avait pourtant estimé que son secrétaire d'Etat «perdait son temps» à privilégier la diplomatie avec la Corée du nord.

«J'ai dit à Rex Tillerson, notre merveilleux secrétaire d'Etat, qu'il perdait son temps à tenter de négocier avec Little Rocket Man [le Petit Homme Fusée]», avait tweeté le dirigeant des Etats-Unis, en référence à son homologue nord-coréen.

Donald Trump et Kim Jong-un se sont tous deux livrés à une escalade verbale ces derniers mois. Devant l'Assemblée générale de l'ONU, le président américain avait notamment promis qu'il n'hésiterait pas à «détruire totalement» la Corée du nord si les Etats-Unis étaient attaqués. Kim Jong-un de son côté avait promis de «mater par le feu» les Etats-Unis.

Lire aussi : «Sur le chemin de la Troisième Guerre mondiale», Trump perd un soutien important dans son camp

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.