La Corée du Nord reconnaît la Crimée comme un territoire russe

La Corée du Nord reconnaît la Crimée comme un territoire russe© Capture d'écran Facebook / Посольство России в КНДР / Russian Embassy in the DPRK
Carte de l'Europe représentant la Crimée liée à la Russie.

L'ambassade de Russie en Corée du Nord a publié sur sa page Facebook une carte qui a été publiée en Corée du Nord, représentant la Crimée comme un territoire russe. La péninsule avait été rattachée à la Russie en 2014 à la suite d'un référendum.

De nouveaux atlas publiés en Corée du Nord reconnaissent désormais la Crimée comme une partie intégrante du territoire de la Fédération de Russie.

L'ambassade de Russie en Corée du Nord a en effet publié sur sa page Facebook une carte récemment publiée dans le pays, qui atteste de la reconnaissance par Pyongyang de la Crimée comme faisant «partie intégrante de la Fédération de Russie», ce qu'avaient signalé les diplomates nord-coréens lors de l'Assemblée générale de l'ONU en septembre. 

«La maison d'édition [nord coréenne] Encyclopédie scientifique a publié un nouvel Atlas politique du monde. Nous avons remarqué que la péninsule de Crimée (pages 240-242) a déjà été colorisée comme [faisant partie de] la Russie. Comme nous l'avons fait remarquer au ministère des Affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), la République respecte les résultats du référendum tenu en Crimée sur l'intégration de la péninsule dans la Fédération de Russie, ses conclusions étant légitimes et pleinement conformes aux normes juridiques internationales», peut-on ainsi lire dans le texte publié par l'ambassade, accompagné de photos des pages de l'Atlas en question.

La Crimée, territoire historiquement lié à la Russie, a rejoint la Fédération de Russie en 2014 au cours de la période d'instabilité politique qui a suivi le coup d'Etat à Kiev. Ce dernier avait notamment bénéficié du soutien de milices ultra-nationalistes ukrainiennes et russophobes.

Un référendum sur le rattachement de la péninsule à la Russie avait été effectué le 16 mars 2014 et près de 97% des suffrages exprimés étaient en faveur du «oui». De nombreux membres de la communauté internationale ont pourtant refusé de reconnaître ce rattachement, qui a été prétexte à l'instauration de sanctions économiques contre la Russie par l'Union européenne, les Etats-Unis et d'autres pays occidentaux.

Moscou a, au contraire, toujours affirmé que ce rattachement de la Crimée s'était déroulé dans le cadre du droit international. La péninsule avait été cédée en 1954 à la République socialiste soviétique d'Ukraine par un décret de Nikita Khrouchtchev. Après la chute de l'URSS en 1991, la péninsule avait obtenu, au sein de l'Ukraine, le statut de république autonome.

Lire aussi : Le Conseil de l’Europe aurait perdu des millions d’euros après la réduction des contributions russes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.